Blog de Michel Ulrich

Punta Arenas, dernier arrêt avant l'Antarctique

Mercredi 28 février 2018 à 16h00

On y accède par la mer depuis la découverte du détroit de Magellan en 1520 et aujourd’hui par les airs - peu par la voie terrestre. C’est depuis longtemps l’escale maritime vers les mers et terres antarctiques - encore aujourd’hui ; j’y ai vu le brise-glace US Laurence M. Gould au mouillage en avril dernier.


Notre emplacement au port nous attend. / Michel Ulrich

Punta Arenas est chilienne, mais a eu un lien maritime avec Buenos Aires grâce au très grand nombre de navires faisant étape à l’époque de la marine à voile en venant d’Argentine. Mais aussi un lien aérien ; Antoine de Saint-Exupéry y a séjourné pendant deux ans lorsqu’il a développé la ligne aérienne Buenos Aires - Punta Arenas pour le compte de l’aéropostale argentine.

Les services du port viennent à notre rencontre / Michel Ulrich

Amarrage terminé / Michel Ulrich

Avec une apogée au début du 20ème siècle, Punta Arenas a joué le rôle d’un relais de poste maritime à l’échelle planétaire vers le sud - univers d’exploration et de spéculations géographiques et politiques concernant le continent Antarctique, et vers l’ouest pour la marine marchande à destination du Pacifique et de Valparaiso. C’est de là que les capitaines et les agents des armateurs passaient leurs ordres et donnaient de leurs nouvelles par courrier, puis par télégramme.

La jetée Arturo Prat / Michel Ulrich

Détroit de Magellan sous une météo exceptionnellement avenante / Michel Ulrich

Navires prêts pour l'Antarctique / Michel Ulrich

L’architecture du centre de Punta Arenas témoigne de la prospérité des colons de la fin du 19ème siècle. De nombreuses maisons de maître (Palais Sara Braun, Palais Braun Menendez, Résidence Blanchard,…) ont été construites sur les plans d’architectes français par les riches armateurs, commerçants, trappeurs, chasseurs de baleine, cultivateurs… qui se sont établis à Punta Arenas à l’incitation des autorités chiliennes, et qui venaient du Royaume-Uni, d’Allemagne, de France et de Croatie.

Ces nouveaux bourgeois avaient le souci de laisser une empreinte architecturale et sociale, probablement inspirés par ce qui se passait à Buenos Aires et à Santiago. On leur doit la création de nombreuses sociétés de bienfaisance locales (dont le cimetière se fait l’écho) et n’hésitaient pas à aider tous les explorateurs de passage : Charcot, Amundsen, Shackleton, pour ne citer que les stars de l’époque.

Brise-glace US / Michel Ulrich

Chalutier de grande pêche au mouillage / Michel Ulrich

 

Aujourd’hui, une escale à Punta Arenas vaut le coup - que l’on vienne par la route en pérégrinant à travers la Patagonie, ou en bateau de croisière sur la route de l’Antarctique, en ferry vers Puerto Williams en Terre de Feu (passage d’une trentaine d’heures dans les fjords chiliens), voire en avion de Santiago.

Punta Arenas, une cité d'exploration maritime / Michel Ulrich

C’est un lieu où une certaine désolation m’a interpelé en avril 2017 en y accostant avec le Stella Australis, sous les effets conjugués de la météo, de la vue des vestiges d’une prospérité surannée et de la quiétude "neurasthénisante" de la ville le dimanche (boring diraient les anglais). Ce n’est pas un lieu de cliché, mais un lieu de sensations - à capter sur place.

Calme urbain sous le soleil / Michel Ulrich

Street art dans les rues de la ville / Michel Ulrich

 

A lire aussi :

Buenos Aires, la Venise portègne

Navigation en Terre de Feu


SERVICES :
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
BLOG
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son TARGA 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction