Les bouées de sauvetage de l’industrie nautique

Samedi 15 décembre 2012 à 09h05

2012 n’aura épargné personne et l’industrie nautique n’a pas échappé à la morosité ambiante. Paradoxalement, les grands rassemblements maritimes ont encore rencontré un succès populaire important. Le secteur de la location de bateaux, quant à lui, se porte bien, merci pour lui.


Jeanneau Sun Odyssey 469

Le Grand Ouest achève une année placée sous le signe des manifestations maritimes d’envergure. Les Tonnerres de Brest ? Une réussite. L’étape de la Volvo Ocean Race à Lorient ? Un succès. Le récent départ des solitaires du Vendée Globe aux Sables d’Olonne ? Un spectacle prodigieux suivi par des milliers de personnes… Et pourtant, les études le montrent : l’année 2012 a été éprouvante pour le monde du nautisme, avec, au premier rang des victimes, le secteur de la vente de bateaux neufs.


Pour contrebalancer cet état de fait, il s’avère néanmoins que le domaine de la location, lui, tire son épingle du jeu, et semble donc témoigner de l’intérêt du public pour les activités maritimes. Moins coûteuse, plus flexible, la location jouit en effet de chiffres en constante progression dont les loueurs, forcément, se ravissent. Leur activité n’a pas faibli. Mieux, elle s’est étoffée, élargie, par la grâce d’une demande toujours réelle. On notera pour exemple le cas du challenger français Dream Yacht Charter qui arrive à la place de numéro 2 mondial, avec ses 500 bateaux et ses 34 bases, il affiche ainsi un CA en progression de 15%.


LIRE AUSSI:

Le marché nautique français résiste à la crise


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction