Le Belem restauré pour ses 120 ans

Dimanche 20 mars 2016 à 11h19

Mots clés : , ,

Un programme de restauration du luxueux mobilier du Belem lui a redonné sa splendeur d'antan, juste avant que ce trois-mâts, classé monument historique, ne fête ses 120 ans.


sous licence creative commons marcovdz

Autrefois navire commercial, il ne peut résister à la concurrence des bateaux à vapeur. Il est sauvé de l'abandon par le duc de Westminster qui le transforme en élégant yacht de croisière. Et il n'a pas lésiné sur les moyens pour le rendre splendide : escalier à double révolution et pièces du mobilier fabriqués en bois d'acajou de Cuba, une essence très onéreuse devenue rare aujourd'hui. Il "a fait de ce bateau un bijou", s'enthousiasme Christelle de Larauze, déléguée générale de la Fondation Belem. "Utilisés au quotidien par l'équipage, les meubles d'origine étaient bien abîmés et il devenait urgent de les restaurer. Après avoir consolidé l'étanchéité du pont supérieur, on a pu lancer ce programme de restauration, pile poil pour les 120 ans", souligne-t-elle.

Plusieurs objets d'une grande valeur ont été transportés aux Ateliers de la Chapelle, entreprise du Maine-et-Loire : une bibliothèque, un bureau, un fauteuil en cuir et un meuble bar. Une opération autorisée par la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), qui finance 50% des travaux de restauration - d'un coût total de 15.000 euros. C'est un "chantier un peu complexe" pour ces spécialistes de la restauration de boiseries anciennes. "Comme le bateau est toujours utilisé, au fil du temps, il y a eu beaucoup de réaménagements. Le bureau a été démonté, des éléments ont été réassemblés avec des clous, quelques bricolages ont abîmé les vernis, des taquets ont été posés pour condamner les portes des bibliothèques et ont fait des rayures", énumère Pierre Gilbert, responsable de l'atelier de restauration.

"Le Belem est classé depuis 1984 et cela implique de conserver au maximum les matériaux d'origine, mais cela n'est pas toujours évident pour le patrimoine technique", explique Julie Guttierez, conservateur des monuments historiques à la Drac des Pays de la Loire. "Il faut toujours concilier conservation et utilisation, conserver l'authenticité du bateau tout en lui permettant de naviguer au mieux".

Le Belem reprendra la mer le 31 mars pour sept mois de navigation, de Nantes à Brest, puis Marseille ou Tanger. Il reviendra le 4 juin à Nantes pour son 120e anniversaire et une grande parade sur la Loire


A lire aussi :
Le Vasa, navire du XVIIe siècle quasi-intact et unique au monde
Réouverture de L’Hermione au public à Rochefort


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction