Extreme Series: Groupe Edmond de Rotschild en tête

Dimanche 21 octobre 2012 à 06h35

Mots clés : , ,


C’est une flotte au grand complet qui a pris le départ de la première manche de la journée à 13h40 samedi après-midi, dans une brise irrégulière et légère d’une dizaine de nœuds, qui n’a cessé de monter en puissance tout l’après-midi, jusqu’à attendre une vingtaine de nœuds pour les dernières manches.

Red Bull Sailing Team et surtout The Wave, Muscat, fortement endommagé après sa collision sur la ligne de départ de la 10ème et dernière manche vendredi soir, ont pu en effet réparer leur monture dans la nuit et disputer l’ensemble des 9 épreuves de cette journée de samedi. The Wave, Muscat se payant le luxe de gagner la première régate du jour après une nuit de réparation presque blanche.

Une véritable performance qui permet à l’équipe omanaise, actuel leader du général provisoire de la saison, de préserver ses chances de défendre sa sérieuse option sur la victoire finale de ces Series 2012 alors que 3 autres équipages sont en position de l’inquiter, son alter ego de l’écurie omanaise, Oman Air, Red Bull Sailing Team et Groupe Edmond de Rothschild. Les résultats de cet Acte 7 azuréen de Nice ont donc une importance vitale pour ces 4 équipages, d’où l’intensité évidente des actions sur l’eau depuis deux jours.

Dans une brise sensiblement identique à celle d’hier en intensité, mais sous un soleil plus affirmé, les 9 manches se sont succédés à un rythme soutenu avec leur lot de quelques départs anticipés, de pénalités, et frayeurs partagées. Il faut dire que les marins embarqués sur ces 8 bolides des mers ne sont pas exactement des rockies de la régate. En effet, sur les 40 équipiers (5 par bateau) , on compte pas moins de 21 médaillé(e)s ou sélectionné(e)s Olympiques, 36 participants à la Coupe de l’America, 7 tour-du-mondistes et 47 Champions du monde. Suffisamment de beau linge pour faire parler la poudre à chaque virement de bord pour le plus grand plaisir du public venu nombreux cet après-midi sur la Promenade des Anglais.

A l’issue de cette 2ème journée de régates de cet Acte 7 (les équipages n’avaient pas pu naviguer jeudi à cause des mauvaises conditions météo et de mer), soit après 19 manches disputées depuis jeudi, c’est Groupe Edmond de Rothschild qui domine les débats, avec 3 victoires et 3 places de 2èmes. Les Français sont talonnés ce soir par The Wave, Muscat, qui accuse seulement 3,7 points de retard, et qui ont jusqu’à présent remporté 3 manches et 4 places de 2èmes. Le deuxième catamaran de l’écurie omansaise occupe la 3ème place du podium azuréen, après 4 victoires et 3 places de 2èmes.

Depuis le début des épreuves niçoises, les autres manches ont été remportées par les Britanniques de GAC Pindar (3), les Autrichiens de Red Bull Sailing Team (2), les Danois de SAP Extreme Sailing Team (2) et enfin les Suisses d’Alinghi qui sauvent leur journée d’aujourd’hui en remportant une première victoire de ce rendez-vous français, lors de la 19ème manche, soit la 9ème de cette journée de samedi.

Seul Extreme Ville de Nice, le bateau local, auteur de très belles actions depuis hier, n’a pas réussi à enlever une des courses de cet Acte 7, dernier rendez-vous européen de ce circuit international qui va s’achever à Rio de Janeiro, début décembre.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction