Samantha Davies lève des fonds pour se projeter vers 2016

Mardi 6 novembre 2012 à 12h54

Mots clés : ,


Crédits photo : Vincent Curutchet / DPPI / VENDEE GLOBE

MY SAMANTHA COMPANY est le versant entrepreneurial de Samantha Davies. Après son premier Vendée Globe en 2008 (4e), la jeune Britannique a créé sa structure pour construire son monocoque 60 pieds et partir à la conquête d’une deuxième circumnavigation. Elle n’a pas trouvé le sponsor mais un partenaire titre, Savéol (60% de son budget) accompagné de quatorze PME. « On divise le risque du futur », souligne Xavier David, codirecteur de la «Company» avec Sam Davies.


«C’est le seul sport où une femme peut gagner contre des hommes. Seulement, elle doit avoir un outil technologique performant, le bateau.» Depuis juin dernier, MSC a changé de statut (SCA, société en commandite par actions), levant pour 300.000 euros de fonds grâce à vingt actionnaires. Fédérer ces partenaires doit lui permettre de se projeter jusqu’à la Transat Jacques Vabre en 2013. «Puis, à l’horizon, il y a le Vendée Globe 2016. Avec l’espoir qu’on pourra enfin construire un bateau à Samantha.»
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction