La sécurité à bord des IMOCA : « un dossier »

Mercredi 7 novembre 2012 à 16h54

Mots clés : , ,


Autour du monde, Jean Le Cam va affronter tous les temps et toutes les mers. Alors rien à bord n’est laissé au hasard. Passage en revue des principaux éléments de sécurité de SynerCiel.


Lorsque l’on pose la question à Jean Le Cam quelle est pour lui la première sécurité, sa réponse est claire : la sécurité c’est la main. Le célèbre proverbe des marins « une main pour le bateau, une main pour soi » prend ici tout son sens. « A bord de SynerCiel, les chandeliers font 80 cm de haut. C’est à mon avis primordial dans la sécurité et cela devrait être imposé à tous les IMOCA » confie le skipper de SynerCiel.


La sécurité, c’est un « dossier » comme l’explique Jean Le Cam. « Il y a tellement de lignes à remplir sur les demandes de sécurité que dans l’équipe, une personne est dédiée à ce dossier. C’est un boulot à plein temps pour Julien. »


De la peinture fluo sur certaines zones du bateau (voile de quille, safran), aux radeaux de sauvetage, en passant par le container de survie, les lignes de vie, les feux, les réserves obligatoires, les équipements individuels et les moyens de communication, c’est plus de 180 items qui sont vérifiés par les arbitres de la Fédération Française de Voile lors des contrôles sécurité à bord du bateau.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction