L’aboutissement d’une carrière de marin

Vendredi 9 novembre 2012 à 16h33

Mots clés : , ,

A la veille du départ du Vendée Globe, le skipper du voilier Mirabaud s’estime mieux préparé que jamais. Heureux de prendre la mer, et de prendre le départ de son dixième tour du monde en course, il partage ses dernières impressions avant de larguer les amarres.


Alors que près d’un million de personnes ont visité le village et foulé le ponton du Vendée Globe en trois semaines, les skippers ont peu à peu pris leurs distances, ils sont « entrés dans leur bulle », selon l’expression chère à Dominique Wavre.

 

Le skipper du voilier Mirabaud est désormais entièrement concentré sur sa course, sur l’analyse des fichiers météo et la planification du départ.

 

« Il y a une transition très claire », précise-t-il. « Jusqu’à il y a quelques jours, je me sentais détaché de la course, et plutôt concentré sur les aspects techniques de ma préparation. Alors que maintenant, il n’y a plus qu’une chose qui compte : la régate. Le voilier est parfaitement prêt, toute mon équipe technique a fait un travail formidable. Grâce à eux, je peux désormais sereinement me préparer en vue du départ. Je me réjouis énormément ; le Vendée Globe est une épreuve unique, et extraordinaire. C’est clairement l’aboutissement d’une carrière de marin. »

 

Antonio Palma, associé et CEO de Mirabaud, est présent aux Sables d’Olonne afin de soutenir Dominique Wavre et d’assister au départ. « Au-delà de la course, ils portent un message symbolique de courage et de détermination autour du monde, et nous serons des millions à les accompagner par la pensée dans leur périple. Je souhaite de tout cœur bon vent à Dominique et à tous ses concurrents. »
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction