Des nouvelles de Bernard Stamm

Mardi 13 novembre 2012 à 16h24

Mots clés : , ,


Contacté ce matin par son équipe à terre, le skipper de Cheminées Poujoulat est revenu sur ces premières heures de course.

" Dans le Golfe de Gascogne, la mer était extrêmement mauvaise. C'était de la très grosse houle. On s'est fait un peu brasser jusqu'au Cap Finisterre. Après on a envoyé le spi et c'était de la descente le long du Portugal. C'était pas mal. Je ne pense pas encore avoir trouvé mon rythme. C'est extrêmement physique. Il ne faut vraiment pas se tromper de voile parce que c'est soit de la route au mauvais endroit soit énormément de travail pour rechanger. C'est donc important d'être bien sur l'analyse météo et de bien anticiper ".

 

Une molle avant d'entrer dans le dur


De météo et d'anticipation il est justement question depuis plusieurs heures sur l'Atlantique. Les concurrents doivent en effet affirmer un premier positionnement stratégique. En cause, la nécessité d'aller chercher un front et donc de la pression dans l'Ouest, afin de soigner la suite de la descente dans les meilleures conditions. " On va vers une transition et on fait de l'Ouest pour aller chercher un front. C'est un peu comme ce qu'il se passe généralement au départ, dans le Golfe de Gascogne, mais là c'est au Sud du Portugal. On va aller chercher ce front à l'Ouest et aller chercher le vent de Nord Ouest fort qu'il y a derrière ".

 

Mais avant ce phénomène recherché et synonyme de vitesse, il leur faut négocier une dorsale générant des vents faibles. Peu de vent dans un premier temps, un net renforcement à suivre, autant dire que la vigilance sera de mise pour ne rien casser. Face à ce scénario, certains, comme Vincent Riou, ont choisi de jouer les extrêmes et de partir au front les premiers. Bernard Stamm, a quant à lui privilégié un peu plus longtemps sa trajectoire sudiste pour gagner sur la route, avant d'appuyer en douceur son sillage pour se ménager le meilleur des compromis. Les prochains pointages devraient commencer à donner des éléments de réponse sur le bien fondé des différentes versions, mais en attendant, le Suisse garde une belle vitesse quand d'autres jouent la partition au ralenti.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction