A bord de SynerCiel

Jeudi 15 novembre 2012 à 16h23

Mots clés : ,


Encore une nuit agitée pour le skipper de SynerCiel. Mais le moral est au beau fixe et Jean Le Cam continue sa descente vers le Sud en 8ème position.


« Le film de la nuit aurait pu s’appeler : Cauchemar au large de Madère. J’étais sous solent et grand-voile 1 ris quand une rafale de vent à souffler à 38 nœuds, explique le skipper. SynerCiel s’est à moitié couché sur l’eau. Du coup, j’ai enfilé mon ciré en deux-deux, je suis sorti pour réduire les voiles. Le temps que je prépare toute la manœuvre, le vent était descendu à 20 nœuds et s’était stabilisé. Ce moment ressemblait à un coup de vent que l’on rencontre dans le grand Sud ! »


L’aventure continue


« Par chance, je n’ai pas eu de casse et je continue à toucher du bois - même si je n’en ai pas là autour de moi ! Je suis assez content même si je ne suis pas au mieux dans les classements. J’ai un bateau qui marche bien, en bon état, qui me permettra d’attaquer plus tard. »


« En ce moment (à 10h00 ce matin), le vent souffle à 13/16 nœuds et à tendance à mollir. On sent que l’on s’extirpe du bordel. Je vais continuer à glisser au Sud mais sans me rapprocher trop des Canaries pour ne pas être gêné. »

 

LIRE AUSSI:

Riou-Le Cam: Destins croisés

Nos derniers ponostics sur le Vendée Globe
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction