Liz Wardley renonce à son départ

Vendredi 7 décembre 2012 à 13h46


Liz Wardley a dû renoncer à son départ, le mois prochain, pour sa tentative de record de traversée de l’Atlantique en pirogue. Un projet sur lequel elle ne tire cependant pas un trait définitif : « L’histoire ne s’arrête pas. Non seulement elle continue, mais elle n’en sera que plus belle ».


« Je n’y renonce pas. Cette traversée de l’Atlantique en pirogue, c’est un rêve avec lequel je vis depuis de longs mois et que je réaliserai un jour. (…) Mais pour que ce rêve ne tourne pas au cauchemar, il fallait reporter ce départ. Pour des raisons de logistique tout d’abord : le bateau qui devait m’escorter durant la traversée a pris du retard dans sa préparation décalant d’autant son arrivée aux Canaries et réduisant, de ce fait, la fenêtre de départ qui était déjà très restreinte. Partir, en réduisant quasiment à néant les chances de réussir et en mettant en péril ma sécurité de manière extrême, ce n’est pas la peine.


En attendant, « nous allons continuer de préparer et fiabiliser la pirogue et faire également plusieurs navigations de moyenne distance pour nous rôder, moi et le bateau. A défaut d’y aller pour prendre le départ d’une transatlantique, je pense aller malgré tout aux Canaries fin janvier pour justement effectuer cette préparation dans de bonnes conditions. Enfin, nous allons mettre au point pour 2013 un petit programme de records qui nous permettra de faire monter en puissance le projet jusqu’à la tentative de traversée de l’Atlantique. L’histoire continue donc de plus belle et j’espère que nous allons pouvoir embarquer avec nous encore plus de supporters ! »
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction