Des nouvelles de Jean Le Cam

Mardi 18 décembre 2012 à 16h44

Mots clés :


Cette nuit, alors que Jean Le Cam progressait à plus de 20 nœuds dans une mer formée et des vents supérieurs à 40 nœuds, son bateau SynerCiel a fait « un planté magistral ».


« J’avançais à plus de 20 nœuds, la mer était grosse, vraiment très grosse avec plus de 6 mètres de houle et le vent soufflait à 40 / 45 nœuds explique le skipper. SynerCiel a descendu une vague vertigineuse et s’est planté en bas. Un peu comme si tu venais t’encastrer avec ta voiture dans une motte de beurre à pleine vitesse ! Je me suis explosé sur la cloison du vérin de quille. Je suis parti avec le siège de la table à cartes qui s’est arraché. »


Plus de peur que de mal
« Je n’ai rien de cassé mais j’ai le genou, la main, le dos et la joue un peu équimosés et je me suis pris un sacré coup sur la tête. Donc je me suis mis dans mon lit pour reprendre un peu mes esprits et me remettre de mes émotions. (…) Vu de l’extérieur, je pense que les safrans devaient être hors de l’eau ! Heureusement, tout est rangé et sécurisé et rien n’a valdingué à part moi et ma chaise. La dépression s’évacue par le nord et la houle et le vent commencent déjà à diminuer. Là, je n’ai plus que 30 nœuds de vent. Je suis content car j’ai conforté mon avance sur Mike et que maintenant, je vais pouvoir allonger la foulée en direction de l’autre porte. »
 

 

LIRE AUSSI:

Vendée Globe : Les skippers virtuels dans les 50e hurlants


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction