Franck Cammas sur tous les fronts

Jeudi 14 mars 2013 à 07h07

Mots clés :



Tour de France à la voile, Petite Coupe de l'America, sélection pour les JO 2016 en catamaran mixte, match racing : Cammas-le-boulimique est sur tous les fronts et son programme donne le tournis à ses proches.


Dans les Coureaux de Groix puis au large de l'Ecole nationale de voile de Beg Rohu (Morbihan), le vainqueur de la Volvo Ocean Race 2011-2012 et de la Route du Rhum 2010 enchaîne les entraînements, quel que soit le temps. "Il est épuisant", soupire Vincent Borde, son directeur de la communication.
Avec un enthousiasme de débutant et toujours la même soif d'apprendre, malgré un palmarès long comme le bras, Franck Cammas retourne à l'école. A 40 ans. "Je m'éclate", lance-t-il, au retour d'une sortie en M34, le monocoque de 10,34 m de long utilisé pour le Tour de France (TFV) en équipage (8 personnes). "Bien sûr, c'est plus petit et moins majestueux qu'un VO70 (21,50 m) de la Volvo Ocean Race, ce ne sont pas les mêmes sensations, mais c'est de la régate et j'apprends encore".


Le premier test grandeur nature aura lieu au Spi Ouest France (28 mars-1er avril), auquel participeront à La Trinité-sur-Mer (Morbihan) plusieurs concurrents du TFV 2013.
Quand il ne s'entraîne pas sur M34, Cammas procède avec Louis Viat à des essais de foils (dérives courbes) sur un Phantom, un catamaran F18 qu'ils font voler au-dessus de l'eau. L'objectif est de choisir le profil d'appendice le plus intéressant pour équiper le Classe C avec lequel le Français disputera la Petite Coupe de l'America, en septembre à Falmouth (sud-ouest de l'Angleterre).


L'épreuve, née en 1961, se court sur des catamarans de 7,62 m de long menés par deux équipiers. Moins connue que la "Cup", plus vieux trophée sportif au monde (1851), la "Petite" a toujours constitué un laboratoire en matière d'architecture navale et d'utilisation de matériaux nouveaux (kevlar, carbone, par exemple).


Les premières ailes rigides ont ainsi été expérimentées sur des catamarans de la Petite Coupe de l'America dès 1974... 36 ans avant que le trimaran américain Oracle, long de 29,70 m, n'en utilise une pour battre le catamaran suisse Alinghi dans la "Cup" 2010.


Pour s'attaquer à ce nouveau défi, Cammas et son partenaire Groupama ont racheté l'ancien Alpha, le catamaran canadien qui avait remporté le trophée en 2007 et fini 2e en 2011 sous les couleurs australiennes.

Avec ce bateau, Cammas multiplie les sorties, en attendant la mise à l'eau du futur Classe C Groupama. Ce catamaran à aile rigide, à la conception duquel a participé l'architecte naval français Guillaume Verdier, sera mis à l'eau en juin.

Verdier, qui fait partie du bureau d'études du défi néo-zélandais pour la "grande" Coupe de l'America (7-21 septembre 2013 à San Francisco), "s'est inspiré de ce qu'il a fait pour dessiner l'AC72 (NDLR : 22 m de long) kiwi", explique Cammas. "Je pense qu'on est arrivé à quelque chose de bien".


 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction