Slalom le long des côtes africaines

Mardi 26 mars 2013 à 09h31

Mots clés :


Crédits photo : Alexis Courcoux

La flotte de la Transat Bretagne - Martinique continue de filer sous spi à bonne vitesse le long des côtes africaines, poussée par un vent de nord-est de 15-20 noeuds. Les conditions sont donc idéales pour les solitaires dont la plus grande difficulté cette nuit a été de « slalomer » entre les bateaux et les casiers de pêcheurs. Reste cependant la même problématique qu'hier : à quel moment mettre le clignotant à droite ?


« Ça glisse bien et c'est franchement agréable. Ma moyenne cette nuit a été de 9,1 nœuds, ce qui est une belle vitesse en Figaro Bénéteau », commentait Erwan Tabarly, à 5 heures ce matin, lors de la vacation officielle. De fait, les conditions au large du Maroc et du Sahara Occidental sont quasi parfaites : ciel dégagé, vent de nord-est soufflant entre 15 et 20 nœuds, train de houle dans le bon sens permettant aux bateaux de progresser sous pilote automatique en étant parfaitement stables.

 

À la barre de Cercle Vert, Gildas Morvana tenté un petit décalage à l'ouest, à hauteur de Boujdour, avant de se raviser. L'opération ne s'est malheureusement pas révélée payante. Au contraire même puisqu'en plus d'avoir concédé une trentaine de milles au leader entre hier soir 19 heures et 5 heures ce mardi, le géant de Landéda s'est vu doublé par Fabien Delahaye qui a lui, réalisé un joli coup en passant à seulement deux milles de la côte et en bénéficiant d'un bon effet de pointe.
« Je suis content, je suis bien revenu après avoir choisi de rentrer dans la baie (entre Laâyoune – Boujdour, ndrl). J'ai dû faire attention parce qu'à cet endroit, j'ai relevé des remontrées de fonds jusqu'à 8 mètres » racontait le skipper Macif 2012. Les hauts fonds n'ont cependant pas été la seule raison de sa vigilance. Et pour cause, dans cette zone côtière, les activités de pêches sont intenses. Les bateaux, les petites barques et les casiers – seulement signalés par des bouteilles en plastique – sont nombreux.


Ces belles rencontres africaines, totalement inédites lors d'une transat, rythment un peu les journées des marins jusque-là surtout focalisés sur les classements et les fichiers météo. Si pour l'heure, la meute poursuit sa descente vers le sud, elle va bien être obligée de mettre le clignotant à droite et d'attaquer plus franchement la grande traversée.
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction