Tour de Belle-Ile - Une édition prometteuse

Vendredi 3 mai 2013 à 15h53

Demain à 10 heures, ils seront près de 500 bateaux de toutes tailles à prendre le départ, depuis la baie de Quiberon, de la 6ème édition du Tour de Belle-Île.


Tour de Belle-Ile 2012

Un parcours de 42 milles qui est devenu, au fil des ans, un rendez-vous, de début de saison, prisé par les équipages, professionnels et amateurs. Parmi les favoris de l’épreuve, il sera intéressant de suivre la bagarre que ne vont pas manquer de se livrer les trois multicoques les plus véloces de la flotte : Gitana XI (23,50 m), double tenant du titre, barré par Sébastien Josse, Sodébo (32 m) de Thomas Coville et le nouveau Prince de Bretagne (24,30 m) de Lionel Lemonchois, dont ce sera la première course.

De beaux symboles

Cette confrontation sera empreinte de symboles pour Lionel Lemonchois, qui a remporté la Route du Rhum 2006 à la barre Gitana XI et dont la nouvelle monture n’est autre que l’ex-Sodébo 60 pieds Orma, modifié et rallongé en 2012. Avant de quitter La Trinité-sur-Mer, Lemonchois avait hâte d’en découdre : « C’est clair qu’on a envie de courir avec le bateau, il n’y a rien de mieux que d’avoir des concurrents pour sentir où on en est dans les capacités du bateau. Le Tour de Belle-Ile, c’est vraiment une course sympa. Le décor est magnifique et il y a plein de bateaux. Techniquement, il y a pas mal de manœuvres, de changements d’angles, c’est une course assez intense et un vrai run de vitesse. Si nous avons de bonnes conditions, en deux heures, ce sera bâché pour nous ! » En sachant, que le record à battre est celui, établi en 2011, par Sébastien Josse en 2h42’.

Le quatrième larron

Un quatrième trimaran pourrait bien venir voler la vedette aux trois prétendants. En effet, le MOD70 Spindrift de Yann Guichard possède les atouts pour s’imposer, comme le révèle son skipper : « D’abord, nous jouons dans notre jardin dans les parages de Belle-Île. De plus, cette semaine, lors des entrainements, le plaisir de naviguer sur cette incroyable machine, a ressurgi dès les premiers bords tirés à 35 nœuds ! Même si Sodedo, Prince de Bretagne et Gitana XI sont potentiellement plus performants, nous aurons une carte à jouer, si nous régatons intelligemment » A noter, qu’Erwan Tabarly, récent vainqueur de la Transat Bretagne-Martinique, intègrera pour la première fois, l’équipage de Spindrift.

Le plaisir de naviguer

Que cette lutte au sommet ne fasse pas oublier la présence des 3 000 marins amateurs venus naviguer avec pour seule ambition de se faire plaisir et de bien régater. De passer une belle journée en mer à bord d’un monocoque de série. En sachant que les derniers ne reverront les pontons de La Trinité-sur-Mer que samedi dans la soirée, plusieurs heures, après l’arrivée du vainqueur.
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction