84 concurrents au départ de la Mini Transat

Vendredi 30 août 2013 à 16h51

Mots clés : ,


Une fois de plus, la Mini Transat va faire le plein avec, au 30 août, 84 concurrents admis à participer, le maximum de la jauge prévue par l’organisateur et la classe Mini. Du coureur semi-professionnel au chef d’entreprise en congé, des concurrents venus de presque tous les continents, le panel présente une incroyable diversité.

Comme chaque année, il y a ceux pour qui la Mini Transat est un tremplin pour une carrière de coureur du large. Derniers en date à s’être qualifiés, suite à leur participation à la Transgascogne, Nicolas Boidevezi, brillant vainqueur des Sables – les Açores – Les Sables en 2012 ou Julien Pulvé qui, malgré une inscription tardive, entend bien bousculer la hiérarchie des favoris.
Mais d’autres troquent leurs habits civils pour le ciré de marin. Louis Mauffret, responsable commercial des Chantiers du Guip, passe avec une certaine aisance régulièrement du monde des bateaux du patrimoine à son prototype quand Yann Le Pautremat délaisse son activité de chirurgien-dentiste pour aller traverser l’océan.

Pendant que les coureurs mettent la dernière main à leur préparation, à Douarnenez, la ville se mobilise pour que la fête soit belle. Les 84 bateaux seront amarrés du 3 au 13 octobre 2013 dans le Port Rhu au pied de la place de l’Enfer, le public pourra ainsi venir admirer la flotte. Une semaine durant, jusqu’au jour du grand départ, le village de la Mini Transat accueillera les stands des partenaires, des expositions thématiques et de nombreuses animations de rues.
 

 

LIRE AUSSI :

Plus que six mois avant la Mini-Transat


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction