Jacques Vabre : pas d'arrêt technique pour ERDF

Lundi 25 novembre 2013 à 14h22

Mots clés :


Pénalisés depuis samedi par une panne de leur hydro-générateur, Damien Seguin et Yoann Richomme ont un temps envisagé de s’arrêter à Recife ce lundi pour embarquer un générateur et produire l’électricité nécessaire au fonctionnement du bateau. En raison du résultat incertain de cet arrêt technique – ils n’étaient pas sûrs de trouver le matériel ad’hoc - et d’une météo qui s’annonce favorable pour eux, les deux hommes ont finalement décidé ce matin de poursuivre leur route directement vers Itajaí, distante de 1500 milles.


« Nous avons pris cette décision pour plusieurs raisons, explique Damien Seguin. La première est qu’il est compliqué d’organiser cette escale et nous ne sommes même pas sûrs de récupérer du matériel qui nous convienne. Nous avons par ailleurs fait le point sur la météo, qui nous est favorable, et nous nous sentons en forme. Nous espérons garder la septième place, voire faire encore mieux. La nuit dernière, nous avons tout coupé et nous avons navigué uniquement à la boussole. Avec la petite production des panneaux solaires, on arrive à charger un peu les batteries et quand nous serons dans des zones de fort trafic, nous aurons un peu de stock. Il faut que l’on arrive à gagner tous les jours 0,3 volts pour atteindre 12,06 ou 12,07 Volts et faire fonctionner l’électronique. On sait que c’est une ligne droite, au moins pour les prochaines 48 heures. On n’aura aucun pilote automatique, ça veut dire que nous allons nous relayer à la barre 24h sur 24h00. C’est exigeant pour les bonhommes mais on minimise les risques. On garde les feux de nuit, la VHS et l’AIS et bien sûr, une veille visuelle permanente. »


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction