Coupe du monde de funboard: deux médailles françaises

Lundi 6 octobre 2014 à 10h58

La cinquième étape de coupe du monde de funboard fut particulièrement dure pour les nerfs, jusqu'à ce dimanche à Sylt, en Allemagne, avec un vent très capricieux. L'Israélien Arnon Dagan remporte l'épreuve mais la tête du classement général est française.


Cyril Moussilmani, meilleure performance française et leader du classement général mondial

Du 26 septembre au 5 octobre, la petite île de Sylt, aux confins de la Frise du Nord en Allemagne, a battu au rythme des champions de funboard qui jouaient leur cinquième étape du circuit mondial. Mais le long des longues dunes de sable blanc, la semaine a été rythmée par un vent capricieux qui n'a permis aux coureurs de ne disputer qu'une seule manche. A la grande déception de Julien Quentel, pénalisé par une manche annulée qu'il avait menée d'une main de maître. Une guerre des nerfs. « Cette semaine a été psychologiquement dure pour tous avec beaucoup d’attente et peu de courses, a confirmé Didier Flamme, manager de l'équipe de France. Les conditions de vent ont été assez light ce qui a franchement pénalisé Antoine. » L'homme aux 21 titres mondiaux, Antoine Albeau, a souffert dans des conditions de vent faible, sur un spot habituellement bien fourni en rafales. Il prend la 9e place de l'épreuve et rétrograde à la 2e position au classement général. Mais c'est bien la France qui conserve la tête du classement général avec la belle performance de Cyril Moussilmani, 2e de l'épreuve et donc leader du classement général provisoire.

 

Les Français gagnent la guerre des nerfs

 

« On n’a pas pu finir la deuxième élimination mais j’étais quand même qualifié pour la finale donc j’aurai pu encore marquer des points ! Mais je suis plutôt content, c’est une bonne opération pour moi », a commenté le sportif. Julien Quentel complète le podium avec une belle troisième place de l’épreuve qui lui permet de remonter à la 6e position au classement général. « Maintenant je vais me concentrer sur la Torche, où j’ai de bonnes espérances : je vais tout donner pour faire le meilleur résultat possible, projette-t-il. Mais avant, direction Paris pour quelques jours de break avant de reprendre l’entraînement à Brest. » Contrat rempli pour les Français. Et la prochaine épreuve devrait avantager les tricolores avec un spot breton mythique, La Torche. Ce sera du 18 au 26 octobre.  La compétition devrait y être ardente avec un top 10 du classement général provisoire très serré. « Il va vraiment falloir rester très vigilant, » assure Didier Flamme.

 

 

 

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction