Macif lève le voile sur son futur trimaran

Samedi 29 novembre 2014 à 10h23

Mots clés :


Crédit Alexis Courcoux / MACIF

François Gabart, à peine rentré en vainqueur de la Route du Rhum 2014, caresse l'étrave acérée de la coque centrale de son futur trimaran, un dragster de 30 m destiné à battre des records océaniques.

Le navire, conçu par le cabinet d'architectes VPLP, n'existe encore qu'à l'état de pièces détachées. La coque centrale de ce nouveau Macif et sa barre d'écoute sont en cours de finition chez Multiplast, à Vannes (Morbihan), tandis que les flotteurs et les bras de liaison prennent forme chez CDK, à Port-la-Forêt (Finistère).

L'assemblage final sera effectué par CDK Keroman, à Lorient (Morbihan), le mât étant réalisé par Lorima et les voiles par North Sails. La mise à l'eau de ce puzzle géant est prévue pour juin 2015.

Gabart et son équipe sont partis du constat que les grands multicoques actuels - comme Banque Populaire VII, avec lequel Loïck Peyron a remporté la Route du Rhum 2014, ou Spindrift 2 de Yann Guichard, 2e - ne sont pas exploités à leur maximum en solitaire.

Avec Macif, explique Vincent Lauriot-Prévost (VPLP), "on aura un bateau un peu moins puissant mais aussi grand et plus léger (environ 13,5 tonnes, ndlr). Il sera plus facile à mener et exploitable à un meilleur niveau".

Le trimaran sera naturellement équipé de foils et de plans porteurs sur les trois safrans. "On va voir comment le rendre un peu plus aérien, moins archimédien, ajoute l'architecte. Mais on y va avec prudence, de façon mesurée".

"Mettre des foils et des plans porteurs sur un bateau, ça permet d'aller plus vite mais aussi de le stabiliser au plan longitudinal et de le sécuriser", souligne Gabart, ingénieur de formation.

Un soin particulier a été apporté à la réduction de la traînée aérodynamique, qui représentera 30 à 35% du total sur Macif. La protection du cockpit -qui sera entièrement couvert- a également été mûrement réfléchie, avec la réalisation d'une maquette en bois à l'échelle 1. La cellule de vie, réunissant couchage, coin cuisine et instruments de navigation sera placée en arrière de ce cockpit, une disposition très originale.

L'assureur ne veut pas communiquer sur le coût de ce navire, mais prévoit d'y consacrer un budget de 5 millions d'euros par an pendant cinq ans. Macif s'est engagé jusqu'en 2019 dans ce programme, qui devrait compter un tour du monde en 2017-2018 et la prochaine Route du Rhum (2018).

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction