Pari réussi pour cette 35e édition du Challenge Spi Dauphine

Mardi 3 mai 2016 à 12h20

Avec une météo changeante mais globalement favorable, les différents équipages de cette 35e édition ont tout donné pour tenter de remporter le Challenge Spi Dauphine. Retour sur le déroulé de cette grande course étudiante.


7 jours de compétition, 8 manches au total ! Cette 35e Spi s’est globalement déroulée dans des conditions très favorables pour la régate. Avec souvent peu de vent le matin, un thermique de 10 noeuds se faisait sentir en général dès le début de l’après midi.

Seulement deux manches ont été annulées sur cette édition : une le mardi à cause de rafales importantes et d’un vent mal établi, et une le jeudi en raison d’un vent trop fort une d’une houle formant des creux trop importants.

En termes de classement, même si la quasi-totalité des équipes jouaient pour l’emporter, la première place a été disputée tout au long de la semaine par Seatech Sailingteam et Club-Voile Dauphine. Seatech, qui est arrivé premier sur les quatre première manches et sur la dernière, s’est imposé sur la fin, contre le CVDO pourtant premier sur les courses 5, 6 et 7. Bravo également à L'équipage Pur'Spi au Challenge Spi Dauphine 2016 pour leur troisième place et leur première participation à la Spi Dauphine !

La compétition sur l’eau fut intense, avec un challenge renforcé cette année par la mise en place de la monotypie. Le podium fut serré pour déterminer les grands gagnants de cette 35ème édition de la Spi Dauphine ! On ne manquera pas de remercie le soleil d'avoir accompagné chaleureusement les régatiers toute la semaine, avec une assiduité inédite !


A lire aussi :

The Transat : à la découverte de Plymouth
Le duo Chabagny-Tabarly remporte la Transat AG2R LA MONDIALE


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction