Vendée Globe : saveurs madériennes

Mercredi 9 novembre 2016 à 09h14

La dorsale anticyclonique qui a ralenti la flotte mardi est en train de se résorber et le vent est revenu par l'Ouest : Armel Le Cléac'h en a profité pour reprendre les commandes et glisse vers l'archipel de Madère avec une douzaine de nœuds de brise, suivi à une vingtaine de milles par Jean-Pierre Dick et Paul Meilhat.


La troisième nuit en mer a été plus agréable pour les 28 solitaires qui naviguent désormais au large du Portugal. Car après le ralentissement de mardi midi pour cause de dorsale plus rapide que prévue, l'anticyclone des Açores se stabilise et offre au groupe de tête comme à la queue de la flotte un flux un peu plus régulier de secteur Ouest. Un souffle qui va progressivement s'orienter au Nord-Ouest puis au Nord dans les heures qui viennent en approchant l'archipel de Madère.

Belle nuit, petite houle, mer calme et jolie brise : les conditions de navigation étaient idéales en cette fin de troisième nuit mais il restait encore quelques grains à négocier avant de trouver le flux portant qui doit s'installer en milieu de journée. Les spinnakers vont alors sortir des soutes à voiles et la grande glissade vers l'équateur commencer.

Le grand éventail


Ce changement de rythme devrait aussi influer sur la dispersion de la flotte puisque la tête de course est étalée sur près de 100 milles entre le leader Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) le plus à l'Ouest, et Alex Thomson (Hugo Boss) le plus à l'Est, une position qui lui a fait perdre pas mal de terrain cette nuit. Et derrière, près de 300 milles séparent le leader de Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean) qui devrait atteindre la latitude de Lisbonne en milieu d'après-midi.

De fait avec ce changement de temps qui n'était pas prévu hier encore, tout le monde converge vers l'archipel de Madère mais personne ne semble ce matin savoir de quel côté déborder les îles. Car ces reliefs volcaniques perturbent toujours le vent, en force et en direction et les solitaires savent qu'il faut prendre ses aises avec ces terres. Soit la rotation du vent au secteur Nord arrive avant midi et sous spinnaker, les leaders pourront glisser à l'extérieur, vers le large, soit la brise reste plus longtemps instable et de secteur Ouest et l'option de glisser entre Madère et les Canaries trouve de l'intérêt.

En tous cas, l'archipel s'annonce comme un carrefour avant l'empannage décisif qui déterminera la voie vers l'équateur. Tous les solitaires vont donc converger vers le même point avant de se disperser de nouveau lors de la rotation du vent vers le Nord-Est, lorsque les alizés qui soufflent sous l'anticyclone des Açores seront atteints…


A lire aussi : 
Météo du Vendée Globe : une course rapide vers le sud
Interview exclusive : Jean-Luc van den Heede nous parle du Vendée Globe
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction