Vendée Globe : direction le Pot-au-Noir...

Jeudi 10 novembre 2016 à 09h13

La dorsale passée, la tête de flotte et une grande partie du peloton a empanné pour viser l'entrée du Pot-au-Noir plus ou moins dans le sillage du leader Armel Le Cléac'h. Les alizés sont désormais au rendez-vous avec une douzaine de nœuds de Nord-Est à Est et la grande descente vers l'équateur va accélérer le rythme…


C'est donc au cœur de la nuit que les solitaires se succèdent pour manœuvrer au large de Madère puisque la plupart a choisi de s'écarter de l'archipel mercredi soir afin de ne pas subir les perturbations des îles. D'ailleurs Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) qui fut le premier à enclencher l'empannage, l'a réalisé à une soixantaine de milles des reliefs volcaniques, ce qui lui permet de glisser dans une douzaine de nœuds de secteur Nord-Est.

Mais toute la flotte n'a pas fait le même choix : Pieter Hereema (No Way Back) et Enda O'Coineen (Kilcullen Voyager-Team Ireland) à 400 milles plus à l'Est continuent leur chemin avec l'intention de passer entre Madère et les Canaries… Et d'autres solitaires ont aussi changé leur fusil d'épaule lorsque la dorsale a été franchie et que la brise s'installait au secteur Nord-Est : ils ont préféré prendre du Sud plutôt que de se décaler très au large comme les leaders à l'image de Conrad Colman (Foresight Natural Energy) ou de Kojiro Shiraishi (Spirit of Yukoh).

Coup d'accélérateur

Sous spinnaker et grand-voile haute, les conditions météorologiques sont ce jeudi matin très paisibles avec une douzaine de nœuds pour les premiers, parfois un peu moins pour le peloton et encore un peu moins pour Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean) qui pointe son étrave du côté du cap Saint-Vincent. Désormais ceux qui ont empanné au large de Madère vont glisser directement vers le Pot-au-Noir situé dans le Sud des îles cap-verdiennes, en un seul bord.

Les alizés sont au rendez-vous et devraient prendre du coffre au fil des heures, passant d'une douzaine de nœuds à plus de vingt : il faudra donc manœuvrer pour affaler le spinnaker de plus de 400 m2 et passer sous gennaker… Et pour les foilers, sortir cet appendice pour attaquer et faire grimper les vitesses au-delà de vingt-cinq nœuds. Ces deux prochains jours s'annoncent donc de plus en plus toniques avant d'aborder le Pot-au-Noir et chaque solitaire va commencer à se pencher sur la façon d'entrer dans cette Zone de Convergence Inter Tropicale (ZCIT) qui peut redistribuer les cartes.

Mais d'ici là, c'est encore une grande dispersion sur le plan d'eau : Armel Le Cléac'h fut donc le premier à enclencher l'empannage vers 23h00 mercredi, suivi quelques minutes plus tard par Vincent Riou (PRB) et Paul Meilhat (SMA), puis Seb Josse (Edmond de Rothschild) et Jérémie Beyou (Maître CoQ), enfin par Morgan Lagravière (Safran), Alex Thomson (Hugo Boss) et Yann Éliès (Quéguiner-Leucémie Espoir). Tous sont à une soixantaine de milles dans le Nord-Ouest de Madère et vont chercher à s'en éloigner encore un peu avec une route Sud-Sud Ouest. Actuellement sur le 19°W, ils doivent glisser progressivement vers le 28°W pour aborder le Pot-au-Noir.

Enfin aux Sables d'Olonne, Didac Costa (One Planet-One Ocean) a désormais un bateau prêt et opérationnel après le changement de son circuit électrique et la réparation de sa connexion de ballast. L'Espagnol avait dû patienter en raison du coup de vent qui balayait le golfe de Gascogne mercredi, mais il pourrait reprendre la mer dès ce jeudi midi grâce à des conditions de mer et de vent moins rudes et une marée haute à la mi-journée. Bonne route !


A lire aussi : 

Météo du Vendée Globe : une course rapide vers le sud
Interview exclusive : Jean-Luc van den Heede nous parle du Vendée Globe

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction