La Solitaire URGO Le Figaro 2017 : découvrez le programme

Vendredi 2 décembre 2016 à 14h29

En 2017, La Solitaire URGO Le Figaro lèvera le voile sur une 48ème édition placée sous le signe de la fidélité et de l’ouverture. Entre villes emblématiques de cette épreuve incontournable et parcours laissant aux marins une grande liberté, le nouvel opus composera entre tradition et modernité. De Bordeaux, ville du Grand Départ, à Dieppe, en passant par Gijón (Espagne) et Concarneau, les solitaires auront 1 700 milles pour jouer des coudes, entre étapes longues de plus de 500 milles et sprint cornouaillais. Un programme complet, corsé et sans concession proposé par OC Sport-Pen Duick, organisateur de l’épreuve.


En 2013, en accueillant pour la première fois le Grand Départ de la course, Bordeaux lui avait donné une dimension nouvelle. En 2017, la belle aquitaine libèrera pour la troisième fois la flotte de La Solitaire URGO Le Figaro, après dix jours de fête, à terre et sur le fleuve. C’est à Pauillac, le dimanche 4 juin que la quarantaine de concurrents attendue ouvrira la 48ème édition. Cap sur Gijón en Espagne, ville d’accueil historique de l’épreuve qui inscrira son nom pour la 14ème fois sur le livre d’or. Au programme de cette première étape, 525 milles entre la pointe de grave et les côtes asturiennes, via la Chaussée de Sein… et sans autre marque de parcours. Une liberté de ton dont s’emparera également la deuxième étape entre Gijón et Concarneau via la Chaussée de Sein et l’île d’Yeu à contourner, sans autre figure imposée par la direction de course. 36 heures tout juste après l’arrivée de l’acte 2, les solitaires s’engageront sur une boucle expresse de 150 milles entre la ville close et les bancs de Guérande. Acteur fort de ce cru 2017, le port cornouaillais et la Bretagne seront sur le devant de la scène avec deux arrivées et deux départs, une première dans l’histoire de la course.
Enfin, c’est à Dieppe, au terme d’un ultime chapitre profondément ancré dans la tradition des grandes étapes de La Solitaire URGO Le Figaro que sera jugé le Grand Final, après un tracé qui mènera les marins le long de la pointe bretonne et des côtes anglaises entre deux traversées de la Manche.

Tourdumondistes et anciens vainqueurs


On l’aura compris, le terrain de jeu de cette nouvelle Solitaire URGO Le Figaro se présente comme extrêmement ouvert et propre à créer la surprise. Pour interpréter un tel scénario, il faudra à un casting à la hauteur. En la matière, les ténors tenteront de se positionner sur les premiers rôles quand la jeune garde et les nouveaux venus auront leurs arguments à faire valoir. Mais cette édition post-Vendée Globe devrait également voir le retour de quelques tourdumondistes fidèles d’une épreuve sur laquelle ils ont fait leurs premières armes et qu’ils ont toujours gardé chevillé au corps. Ainsi Yann Eliès, triple vainqueur de La Solitaire, a-t-il déjà annoncé son retour. Autre ancien lauréat, Nicolas Lunven, couronné en 2009 à Dieppe, signerait bien un doublé.
Rendez-vous en juin prochain pour la 48ème Solitaire URGO Le Figaro !

Ils ont dit :

Hervé Le Lous, Président du Groupe URGO : « Notre groupe, URGO, n’a pas choisi par hasard d’être le partenaire titre de la Solitaire du Figaro. S’il l’a fait, c’est parce qu’il partage des valeurs communes avec la voile : l’audace et la ténacité, mais aussi cette alliance de la tradition et de la modernité ».

Mathieu Sarrot, Directeur des évènements chez OC Sport-Pen Duick : « Avec le groupe URGO, nouveau partenaire titre engagé pour 3 éditions, décidé à faire rayonner comme jamais la doyenne des courses en solitaire françaises, des villes mobilisées pour accueillir un public toujours plus nombreux, quarante marins venus en découdre cette année, et des partenaires surmotivés, La Solitaire URGO Le Figaro promet d’être superbe. 1 700 milles à parcourir, 2 traversées du Golfe de Gascogne vierges de tout point de passage, 3 étapes de plus de 500 milles et 1 étape expresse de 24h, les nerfs de marins seront mis à rude épreuve. Des tourdumondistes et anciens vainqueurs signeront leur retour, mais il faudra compter désormais sur la jeune garde des Figaristes décomplexés par l’édition 2016 ».

Francis Le Goff, Direction de course de La Solitaire URGO Le Figaro 2017 : « La totalité du tracé 2017 en fait une longue Solitaire URGO Le Figaro malgré une petite étape. Nous avons souhaité jouer l’ouverture sur cette nouvelle édition, en réduisant au maximum les points de passage et les marques obligatoires. Les parcours des années passées étaient plus contraints. Cette configuration peut permettre à un outsider ou à un concurrent qui n’a rien à perdre de tenter un coup. Une chose est sûre, il faudra faire des choix ».

Le parcours de La Solitaire URGO Le Figaro 2017 - 1700 milles :
Etape 1 : Bordeaux-Pauillac – Gijón (Espagne)
Départ le 4 juin – 525 milles
Etape 2 : Gijón (Espagne) – Concarneau
Départ le 10 juin – 520 milles
Etape 3 : Concarneau – Concarneau
Départ le 15 juin – 150 milles
Etape 4 : Concarneau – Dieppe
Départ le 19 juin – 505 milles


A lire aussi : 

Urgo, nouveau partenaire-titre de la Solitaire du Figaro


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction