Solitaire URGO Le Figaro : tout peut arriver le long des côtes bretonnes...

Lundi 12 juin 2017 à 09h20

A 75 milles de la cardinale l’Occidentale de Sein, la flotte de la 48e édition de La Solitaire du Figaro poursuite sa longue chevauchée vers Concarneau au près bâbord amures à 7 nœuds de moyenne.


Sébastien Simon (Bretagne-Crédit Mutuel Performance) tient toujours tête à la meute de Figaristes et a accru quelque peu son avance sur le deuxième Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) avec 1,34 milles d’écart. Ce lundi matin, les marins préparent leur approche des côtes de bretonnes car il va falloir placer plusieurs virements de bord entre les zones de tirs interdites. Une journée importante…

Un bord bâbord amures un peu longuet mais qui a demandé une attention de tous les instants aux marins. Il fallait être « dessus », ne pas se laisser distancer, régler ses voiles au poil près toujours et encore. « C’est un peu longuet ce bord » avouait à la vacation de 5h Simon Troël (NF Habitat), « Je me suis fait avoir par Charlie Dalin qui a une bonne vitesse, j’ai du perdre une ou deux places ». En embuscade derrière les p’tits jeunes (Simon, Le Pape, Quiroga, Pulvé), Erwan Tabarly et Charlie Dalin sont embuscade. « Je réfléchis au programme du jour et il va y avoir du boulot ! Il va falloir ne pas se tromper, c’est une journée importante » confiait Charlie à la VHF ce matin. 

Une flotte étirée sur 26 milles 

C’est la bizuth Nathalie Criou (Richmond Yacht Club Foundation) qui ferme la marche, 7 milles derrière Alexis Loison (Custo Pol) toujours très décalé dans l’Ouest à 19 milles de la tête de flotte. A l’heure où Francis Le Goff, le directeur de course, annonce les classements sur Etoile à 6h ce matin, quelques mines déconfites doivent se lire sur les visages. Yann Eliès (joint hier soir à la vacation) appelle cela « une bâche ». Ce début de deuxième étape à fait des dégats chez les archi-favoris, et on pourrait s’attendre à un énorme chamboulement au classement général provisoire. Mais, on ne le redira jamais assez, tout peux encore arriver le long des côtes bretonnes. Le soleil se lève sur le golfe de Gascogne. Sous un ciel ourlé de nuages, les feux de mât des Figaro se dandinent sur une mer légèrement gonflée. Le vent de Nord-Nord-Ouest pour 10 nœuds devrait perdre de la vigueur en fin de matin. Non, la journée ne sera pas simple…

La journée de mardi ne sera pas de tout repos non plus. METEO CONSULT prévoit un flux capricieux en direction de l'île d'Yeu, avec un développement de dépressions thermiques sur la Bretagne, et par conséquent de molles sur le parcours. La vigilance est de mise !

 

A lire aussi :

Découvrez et participez au prochain Rallye des Îles du Soleil en novembre 2017

Votre prochain week-end au bord de l’eau

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction