Les Voiles de Saint-Barth : le paradis retrouvé

Jeudi 28 septembre 2017 à 11h28

Il y a près de 15 jours, les îles de l'arc antillais subissaient l'un des cyclones les plus ravageurs du siècle. Alors que la saison cyclonique n'est pas encore terminée, Saint-Barthélemy, est en pleine effervescence et a - d'ores et déjà - montré son énergie et son courage pour se relever, tout comme les organisateurs des Voiles de Saint Barth qui ont décidé de maintenir l'événement en 2018.


De 24 à plus de 100 pieds, les Voiles de Saint-Barth se distinguent par la diversité de leur flotte, et chaque équipage, petit ou grand, professionnel comme amateur est invité à participer, afin de montrer son soutien à l'événement et à l'île de Saint-Barthélemy.

On compte d'ailleurs d'ores et déjà plusieurs inscrits pour cette 9ème édition, parmi lesquels le TP 52 Conviction, déjà présent en 2016 avec un autre propriétaire, l'hollandais Mr Austin van ‘t Wout. Il revient cette fois-ci aux mains de l'américain Steve Travis, marin chevronné membre du CYC ( Corinthian Yacht Club) qui remporte en 2013 le US Offshore Championship. Autre participant de poids, le nouveau Maxi 72 Cannonball devrait confirmer sa participation dans les prochains jours ! Lancé à Dubaï en 2016, il prend la première place des Maxi 72 à la Palma Vela en 2017 et la seconde position à la Copa del Rey la même année. Le Grand Soleil Blue Top, propriété du français Jean-Noel et le Pogo de 40 pieds Hermes en provenance du Canada ont eux aussi répondu présents pour l'année prochaine.

 

A lire aussi :

Saison des cyclones : doit-on s’attendre à une suite aussi agitée ?

Elévation du niveau des océans : un constat alarmiste à nuancer

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction