Armel Le Cléac'h ouvre son chapitre 'volant' avec le Maxi Banque Populaire

Mardi 31 octobre 2017 à 14h29

Super champion en monocoques, Armel Le Cléac'h est passé lundi dans une autre dimension, celle des multicoques géants capables de "voler", les Ultimes, avec la mise à l'eau de son nouveau bateau, le Maxi Banque Populaire IX.


Devant plusieurs centaines de personnes venus admirer le spectacle, l'immense machine en bleu et blanc a quitté son hangar pour être déposée sur l'eau dans le port de Lorient sous un soleil radieux. Le mât, qui atteint les 38 mètres au dessus de l'eau, devait ensuite être installé.

"C'est aujourd'hui que tout commence, on change de chapitre, la partie construction est terminée. Maintenant, on a ce magnifique outil", s'est félicité Armel Le Cléac'h.

Le bateau, dont le projet a été initié en mars 2015, est passé par 18 mois de chantier pour un coût d'environ 10 millions d'euros. La machine est un multicoques de 32 m de long pour 23 m de large et 30 m de haut. Il pèse un peu moins de 15 tonnes et est équipé de foils, ces appendices qui permettent au bateau de s'élever au dessus de l'eau pour filer à très vive allure sans que ni coque ni flotteurs ne traînent sur l'eau.

Le trimaran s'inscrit dans le projet du collectif Ultime, créé en 2013 et qui réunit une flotte de bateaux élite, les Ultimes, qui seront en confrontation pour un tour du monde inédit en solitaire en 2019. Outre Le Cléac'h, François Gabart (Macif) sera de la partie sur un bateau qui a déjà deux ans d'existence. Sébastien Josse, lui, a sa super machine (Maxi Edmond de Rothschild) depuis le 17 juillet. Thomas Coville (Sodebo) devrait avoir son bateau "volant" dans un an.

- 'Une belle histoire' -

Armel Le Cléac'h, qui a gagné le Vendée Globe le 19 janvier, va faire ses classes sur un multicoques géant, lui qui n'est jamais allé seul dans les mers du sud sur un tel voilier.

Son objectif ? "J'ai envie d'écrire une belle histoire comme celle qu'on a pu faire sur le Vendée Globe. Aller chercher des victoires sur des courses prestigieuses comme la Route du Rhum, être précurseur autour du monde en course sur ces grands trimarans en solitaire, ce qui ne s'est jamais fait", dit le marin de 40 ans, qui n'a "encore jamais volé sur un bateau".

Le Maxi Banque Populaire IX a été prévu pour passer en mode +volant+ et est défini comme un bateau "hybride", entre bateau "volant" et bateau archimédien (à déplacement classique).

Ses foils - la botte secrète des bateaux Ultimes - bougent dans tous les sens, à l'inverse du Maxi Edmond de Rothschild, son principal rival sur la flotte actuelle.

La première sortie en mer est programmée pour vendredi, voire samedi ou dimanche en fonction de la météo.

Les choses sérieuses démarreront en janvier/février avec une tentative de record sur la Route de la Découverte, entre Cadix (Espagne) et San Salvador (Bahamas). La première confrontation entre bateaux Ultimes se fera au printemps avec une nouvelle course, la Nice Ultimed (en équipage). Le point d'orgue 2018 sera la Route du Rhum (départ le 4 novembre de Saint-Malo).

 

A lire aussi :

Mini Transat La Boulangère : Ian Lipinski se tient prêt pour la 2e étape !

Transat AG2R LA MONDIALE : Erwan Tabarly et Thierry Chabagny, premiers inscrits


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction