Transat Jacques-Vabre - Jean-Pierre Dick, Monsieur Double à jamais

Lundi 20 novembre 2017 à 10h45

En vrai forçat de la mer, Jean-Pierre Dick a réussi un coup magistral. Il a signé une quatrième victoire inédite lors de la Transat Jacques-Vabre en s'imposant samedi, en classe Imoca, avec Yann Eliès, à qui il confie dorénavant son bateau.


Jean-Marie Liot / ALeA / TJV17

Le duo (St Michel - Virbac) est arrivé à Salvador de Bahia après 13 jours 7 heures 36 minutes d'une traversée épique en double, qui a nourri une belle complicité.

Ils ont décroché la victoire dans la classe Imoca, ces monocoques de 18 m qui animent les débats sur le Vendée Globe (course autour du monde en solo). La Transat Jacques-Vabre (TJV), qui se joue dans quatre catégories de bateaux, a été gagnée lundi, toutes catégories confondues, par Thomas Coville et Jean-Luc Nélias (Sodebo ultim'), en 7 j 22 h 7 min.

Avant de franchir la ligne, l'émotion était déjà palpable chez ce grand discret qu'est Dick, confiant que de nombreux souvenirs se bousculaient dans sa tête. C'est à Salvador qu'il a glané son premier succès majeur. Aussi, une fois la ligne coupée, il a manifesté sa joie de façon vive et forte comme on l'a rarement vu. Et puis Dick a pris Eliès dans ses bras.

"Quand Jean-Pierre m'a proposé de faire la course avec lui, je me suis dit: ça ne se refuse pas, c'est Monsieur Double ! Il a un taux de réussite assez élevé !", avait raconté Eliès à l'AFP avant le départ. En effet, Dick, vétérinaire de formation arrivé sur le tard dans la voile, a participé à cinq TJV pour en remporter quatre. Du jamais vu en 24 ans d'existence de cette transatlantique.

"Yann a un bon sens de l'humour, et un vécu voile impressionnant. A un moment, j'hésitais beaucoup entre deux gars et mon gros critère a vraiment été: est-ce que j'aimerais partir en vacances avec cette personne-là. La décision a été vite scellée !", s'est souvenu Dick.

Car Jean-Pierre Dick, qui a réalisé ses plus beaux faits d'armes à bord d'un Imoca, a choisi de passer la main, sur ce type de bateau. Plus qu'un coéquipier, il cherchait un marin de talent pour reprendre son beau voilier, équipé de foils. Depuis, ils n'ont cessé de naviguer ensemble avec une idée en tête: le Vendée Globe en 2020 pour Eliès, un bon vivant au franc-parler. Dick, tout en retenue, l'aidera pour trouver des partenaires financiers.

 

A lire aussi :

La Seychelles Cup revient en janvier 2018 pour sa 5e édition

Un téléphone flottant pour les sports nautiques


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction