Tour du monde à l'envers : Yves le Blevec a largué les amarres !

Vendredi 24 novembre 2017 à 17h26

A 16 heures 55 minutes et 28 secondes, Yves le Blevec coupait la ligne de départ de son parcours autour du monde à l’envers, en solitaire, en Ultim. Une première, qui devrait durer 90 jours contre vents, courants, et tout ce que la planète mer peut compter comme puissance…


Actual Ultim

« Il va partir tranquille, le temps de se mettre en jambe. Il devrait pouvoir être à l’Equateur dans une dizaine de jours. » Mer d’huile, des grains et une belle lumière hivernale, le géant rouge et  noir s’est élancé en douceur dans le chenal de la Trinité-sur-mer. Cette nuit, le décor aura changé du tout au tout : 20 nœuds établis, des grains avec des rafales à 30 nœuds de secteur nord-ouest. « C’est à peu près le même schéma météo que lors du premier départ (le 4 novembre dernier), cela va lui permettre de doubler le cap Finisterre dès demain matin », détaille Christian Dumard, routeur d’Yves.

Une fois sorti du golfe de Gascogne, Yves va devoir composer avec une dépression qui bloque pour l’instant les alizés. Le skipper Actual devrait la négocier par l’est, dans des vents contraires avant d’appréhender une zone de calmes à l’approche du Cap Vert.

 « Je pars faire un tour du monde, le nôtre, le mien, à l’envers, contre tous les éléments, plus long, plus dur, peut-être plus beau... ? Il y a une belle page à écrire, c’est un grand saut. Je vais chercher une belle histoire de marin, une histoire particulière dans mon existence, une histoire avec Actual qui a beaucoup de sens au sein du partenariat que nous avons construit ensemble. Le team Actual a rebouclé les chek-lists, re-validé tout, re-vérifié tout, mais on peut le faire cent fois cela n’empêchera pas une casse ou une panne au bout de quelques heures de course... En tous cas le team a fait son job à merveille et je pars en pleine confiance, dans le bateau, et dans le marin aussi d’ailleurs. Après il va falloir un peu de réussite. J’ai vraiment envie de montrer tout le potentiel de ce magnifique bateau, le mien aussi. » a-t-il déclaré avant son départ. A lire aussi :

Transat Jacques Vabre : fin d'une belle course pour les Imoca

Tour du monde solitaire : Gabart a passé le cap Leeuwin !


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction