Volvo Ocean Race : cap sur Auckland !

Mercredi 7 février 2018 à 07h18

Le départ de la sixième étape de la Volvo Race a été donné mercredi à 11:00 (04:00 en France) de Hong Kong dans des conditions légères. Les 54 marins ont mis le cap vers Auckland, pour 6100 milles marqués notamment par une nouvelle traversée d’un Pot-au-Noir qui, sur l’étape précédente, avait joué un rôle décisif.


Volvo Ocean Race

Ce début de sixième étape va ressembler à la seconde partie de la quatrième entre Melbourne et Hong Kong, mais dans l’autre sens, une différence notable, puisque les 54 marins engagés - 9 sur MAPFRE, Dongfeng Race Team, Team Sun Hung Kai/Scallywag, Team AkzoNobel, 10 sur Turn the Tide on Plastic, 8 sur Team Brunel, rappelons que Vestas 11th Hour Racing n’a pas pris le départ, son VO65 n’étant pas encore complètement réparé - vont évoluer majoritairement au près face à un vent d’est-nord-est, des conditions nettement moins agréables. Il s’agira ensuite de négocier un Pot-au-Noir qui, à l’aller, avait totalement redistribué les cartes au profit de l’équipage de David Witt, passé de dernier à premier. 

A quoi s’attendre cette fois-ci ? Le skipper de Dongfeng Race Team, Charles Caudrelier, voit une situation potentiellement différente, mais tout aussi piégeuse, voire plus : « C’est encore plus compliqué parce que lorsqu'on arrive vers les Philippines, on ne sait pas où on va passer dans le Pot-au-Noir. À l'aller, on savait qu'on allait passer au ras des îles Salomon, là, on peut passer partout. Ce qui définit ton point de passage, c'est la météo que tu vas avoir dans le sud et celle-là, tu ne la connais pas, tu es tellement loin que tu ne sais pas exactement ce qui va se passer... ».

Véritable port emblématique de la Volvo Ocean Race, la fameuse « City of Sails » l’accueillera pour la dixième fois en treize éditions, au grand bonheur des nombreux marins néo-zélandais engagés sur l’épreuve, dont Peter Burling et Blair Tuke, les héros de la dernière Coupe de l’America, respectivement à bord de Team Brunel et de MAPFRE, mais pas seulement : « C’est l’une des plus belles étapes car Auckland est un endroit fantastique où les gens sont vraiment connaisseurs en matière de course au large et adorent la Volvo Ocean Race », conclut Charles Caudrelier.

Rappelons qu’au classement général après les cinq premières étapes (sur onze, la cinquième, de ralliement, ne comptait pas au classement), MAPFRE est en tête avec 4 points d’avance sur Dongfeng Race Team, 11 sur Vestas 11th Hour Racing, 14 sur Team Sun Hung Kai/Scallywag, 16 sur Team Brunel, 19 sur Team AkzoNobel et 25 sur Turn the Tide on Plastic.

 

A lire aussi :

Sébastien Simon et Vincent Riou unis sur le Vendée Globe 2020 avec Arkéa et Paprec

Record de vente à Düsseldorf pour Princess Yachts


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction