Volvo Ocean Race : flirt avec les glaces

Vendredi 23 mars 2018 à 17h04

Après presque six jours sur la septième étape de la Volvo Ocean Race, la flotte des sept Volvo Ocean 65 évolue désormais dans des conditions typiques du Grand Sud, à savoir grosse mer, froid et vents de plus en plus soutenus. Vendredi, au prix de nombreux empannages, l’équipage de MAPFRE s’est emparé des commandes de la course.


James Blake/Volvo Ocean Race

Stratégiquement, le jeu consiste pour l’instant à flirter avec la limite de la zone d’exclusion des glaces, cap à l’est, ce qui implique d’incessants réglages et beaucoup d’empannages pour tenter en permanence de naviguer avec le meilleur angle possible. A ce jeu-là, Mapfre s’est montré le plus costaud, enchaînant huit empannages en 24 heures entre jeudi et vendredi, plus que le reste de la flotte, une stratégie usante mais payante, puisque les hommes et femmes de Xabi Fernandez mènent la flotte ce vendredi.

La régate reste en effet très serrée, avec six bateaux en 20 milles, seul Team Sun Hung Kai/Scallywag étant décroché, à près de 100 milles du leader vendredi après-midi.

Pour favoriser le jeu stratégique et en raison des conditions particulièrement musclées attendues - mais également parce que le positionnement actuel des glaces le permet -, la direction de course a d’ailleurs annoncé aux équipages un abaissement plus sud de la zone d’exclusion.

A lire aussi :

Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten 2018 : J-13 avant le départ

C'est confirmé : quatre maxi-trimarans seront au départ de Nice UltiMed


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction