37e Massilia Cup : un final en apothéose

Lundi 16 avril 2018 à 13h20


Yohan Brandt

Durant trois jours, les quelques 600 régatiers ont été reçus comme des princes par le CNTL, son équipe d’organisation et les nombreux bénévoles. La Massilia Cup reste l’un des événements les plus prisés de la saison en Méditerranée pour l’excellence de son organisation en mer et la qualité des festivités à terre. Du coup, elle est l’une des rares épreuves de l’hexagone à ne quasiment pas souffrir de l’érosion de concurrents en IRC et Osiris.

Alors que les solitaires ont bouclé dans la nuit de samedi à dimanche entre 0 heure 55 et 4 heures 45 leur grande course de 70 milles avec la victoire sans contestation d’Éric Merlier sur son JPK 10.10 Télémaque 2, la centaine de concurrents a eu droit dimanche à un final de toute beauté dans une brise d’Ouest. Laurent Camprubi est vainqueur sur le TP 52 Alizée en IRC 0 1 et 2. Bernard Flory n’était pas à la barre de son fidèle X 442, victime d’une collision lors de la SNIM, mais à la grand-voile sur le nouveau bateau - un Grand Soleil 37 - d’Yves Ginoux, mis à l’eau la veille de la Massilia Cup.

À noter aussi enfin les victoires de Tip (G. Pages) en IRC3, d’Alkaid 3 (C. Huertault) en IRC4, de Kick (Y Laout) en Osiris, de Mad Sail Team (V. Grigoriev) en SB20, et enfin d’Escogriffe-Team Winds (L. Fournier-Foch) en Grand Surprise.

 

A lire aussi :

Le Maxi Banque Populaire IX est en cours de remorquage vers Casablanca

The Transat 2020 : Plymouth ville de départ


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction