La France domine le premier jour de la GC32 Lagos Cup

Vendredi 29 juin 2018 à 11h27


Jesus Renedo / GC32 Racing Tour

Lagos, qui reçoit le GC32 Racing Tour pour la première fois, a offert de très belles conditions avec un vent solide et une mer plate : le scénario idéal pour les catamarans GC32 pour foiler à grande vitesse. Avec un vent oscillant autour de 14 noeuds, le PRO Stuart Childerley, Directeur de Course, a établi des parcours avec des départs au reaching pour les trois premières manches, avant de passer à des départs conventionnels au vent, après que des rafales à plus de 20 nœuds aient fait leur entrée.

Dans ces conditions, les équipes françaises ont dominé le premier jour de compétition : NORAUTO powered by Team France mené par Franck Cammas et Zoulou d'Erik Maris, barré hier en l'absence de son propriétaire par Gurvan Bontemps, expert du F18 et du GC32. NORAUTO a remporté deux manches et constamment terminé sur le podium, tandis que Zoulou en a remporté une et son plus mauvais résultat a été une quatrième place. Il est intéressant de noter que ces deux équipes sont apparentées, puisque la plupart des membres d'équipage de Zoulou ont navigué sur la dernière America's Cup aux côtés de Franck Cammas.

Nouveaux venus sur le GC32 Racing Tour, INEOS TEAM UK, Challenger Britannique mené par Sir Ben Ainslie pour la prochaine America's Cup, remportent la deuxième course d'hier.

Les courses se poursuivent aujourd'hui avec cinq autres manches au programme à partir de 13h00 (heure locale).

 

A lire aussi :

Volvo Ocean Race: un mort et deux blessés dans un accident au port

Route du Rhum : « le Rhum a fait la Class 40 ! »

 

 

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction