Multi50 : les petits bolides du Rhum

Mercredi 17 octobre 2018 à 07h02


Erwan LE ROUX, FENETREA-MIX BUFFET / Jean Marie LIOT

A défaut de quantité, c’est un plateau de qualité qui s’élancera le 4 novembre de Saint-Malo dans la classe Multi50. Armés de leurs trimarans à foils de 15 mètres, les six protagonistes ont tous des ambitions et tous des arguments à défendre. Bateaux éprouvés d’ancienne génération côtoieront les derniers nés de la catégorie.

La classe Multi50 réunit des trimarans de 15 m de long pour 15 m de large, soumis à une jauge restrictive mais laissant quelques libertés architecturales propices à attirer différents designers. Dans sa volonté de se structurer et d’épouser les dernières évolutions technologiques, la classe s’est séparée de sa partie « vintage » et a autorisé en 2017 l’ajout de foils. Cinq des six multicoques en lice (tous sauf celui de Gilles Lamiré) sont donc équipés de plans porteurs. Trois d’entre eux ont ajouté des kits monotypes à des plateformes anciennes, tandis que les deux trimarans les plus récents, Ciela Village et Solidaires en Peloton Arsep, ont été totalement conçus autour de cette nouvelle donne « volante ».

Si la météo est favorable, les Multi50 pourraient donc déflorer la ligne d’arrivée à Pointe à Pitre dans le sillage des Ultime, après 8 à 10 jours de course.  Soit un gain d’une journée au moins par rapport au temps de référence (11 jours 5 heures et 13 minutes).

A lire aussi :

Route du Rhum - Destination Guadeloupe : une édition de haut vol

Plus que 3 semaines avant le départ de Lalou sur sa 4e Route du Rhum

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction