Malgré quelques soucis à bord, Arnaud Boissières (La Mie Câline-Artipôle) garde le moral

Vendredi 9 novembre 2018 à 15h39


Vincent Olivaud

Au 5e jour de course sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, Arnaud Boissières tient le choc en 10e position de la flotte des IMOCA. A bord de la Mie Câline – Artipôle, naviguant actuellement au nord-est de Madère, le skipper connaît lui aussi son lot de misères, après les diverses dépressions traversées depuis le départ de Saint-Malo le 5 novembre dernier. Combattif et motivé, Arnaud ne se laisse pas abattre et entend bien rattraper rapidement ses concurrents les plus proches.

« J’ai fait le dos rond pendant les premiers jours, naviguant avec 3 ris dans la grand-voile. Je temporisais avant de renvoyer de la toile car mon objectif est avant tout d’arriver en Guadeloupe. J’ai été surpris hier matin, lors du dernier passage de front, par sa violence et par la force du vent. Maintenant, le vent est plus faible et on essaye de s’extirper de cette zone sans vent qui nous barre la route. Je cherche à descendre dans le sud. Le vent devrait adonner et on pourra mettre les voiles volumineuses, empanner et faire de l’ouest. Ça fait tout de même faire un sacré détour ! » expliquait Arnaud.

Pourtant, le skipper originaire d’Arcachon connaît lui aussi quelques problèmes techniques à bord de son monocoque. Depuis le départ, Arnaud a notamment des soucis de pilote automatique. « Le principal ne fonctionne plus et j’utilise le pilote de secours. J’attends qu’il fasse un peu plus chaud pour aérer le bateau. Je pense que la connectique du pilote est capricieuse en raison de l’humidité à l’intérieur » explique Arnaud, avant d’enchaîner : « J’ai aussi des problèmes avec le hook de grand-voile et cela me pénalise dans les conditions que l’on rencontre actuellement. Il faut aussi que je règle mon problème de dessalinisateur qui ne veut rien entendre ! J’ai réussi à le réparer mais il continue ses caprices... » Avec 8 litres d’eau restants à bord de La Mie Câline – Artipôle, et ayant principalement embarqué des lyophilisés, Arnaud va vite de voir trouver une solution. « J’ai quand même tenté du café à l’eau de mer… mais je vous le déconseille vraiment ! »

A lire aussi :

Route du Rhum : des rafales jusqu'à 60 noeuds aujourd'hui !

La cellule de routage du Multi50 Arkema : une mécanique bien huilée


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction