La Corée du Sud protège ses îles

Jeudi 18 octobre 2012 à 17h15


Le président de Corée du Sud Lee Myung-Bak a effectué jeudi une visite surprise sur l'île sud-coréenne de Yeonpyeong, bombardée par le Nord il y a deux ans, une attaque qui avait provoqué une crise majeure sur la péninsule, a indiqué un porte-parole de la présidence.


"Nous devons défendre (la frontière maritime) jusqu'au bout", a déclaré Lee cité par l'agence sud-coréenne Yonhap, pendant l'inspection d'unités de radars anti-artillerie et d'une compagnie d'artillerie sur cette petite île de moins de 2.000 habitants.
"Si la Corée du Nord nous provoque, nous devons répliquer avec force", a-t-il ajouté.


Cette première visite du président sur Yeonpyeong depuis son arrivée au pouvoir en 1988 est destinée à "vérifier les dispositifs de sécurité à l'approche du deuxième anniversaire du bombardement de l'île", a déclaré la porte-parole de la présidence, Lee Mi-Yon.


Yeonpyeong, située tout près de la limite maritime entre le Sud et le Nord établie après la Guerre de Corée (1950-1953) et contestée par Pyongyang, avait été bombardée par la Corée du Nord le 3 novembre 2010. Le Nord entendait ainsi protester contre des manœuvres militaires du Sud à proximité.
Quatre Sud-Coréens avaient trouvé la mort, deux militaires et deux civils.


Plusieurs affrontements meurtriers se sont déroulés le long de la frontière en mer Jaune entre les deux frères ennemis, en 1999, 2002 et 2009.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction