Etat des lieux des actes de piraterie

Mardi 23 octobre 2012 à 10h46

Mots clés : , ,


Les actes de piraterie au large de la Somalie ont chuté cette année à leur plus bas niveau depuis 2009 tandis que le Golfe de Guinée enregistre pour sa part une hausse des attaques, selon le dernier rapport du Bureau maritime international (BMI) publié lundi.


Sur les 448 attaques répertoriées à travers le monde par le BMI en 2012, 233 se sont déroulées au large de la Somalie. L'amélioration a été particulièrement sensible au "troisième trimestre" 2012, qui atteint "son plus bas niveau depuis 2008", signale le BMI.


Lors des neuf premiers mois de 2012, il y a eu 70 attaques de pirates au large du pays contre 199 répertoriées à la même période en 2011. Et entre juillet et septembre 2012, une seule tentative d'attaque a été signalée, contre les 36 enregistrées au troisième trimestre l'année dernière.


Cette chute du nombre d'attaques s'explique par "la surveillance et l'action" des forces navales internationales qui dissuadent les pirates d'agir, en employant notamment des gardes armés, explique le bureau maritime internationale.


"C'est une bonne nouvelle que les détournements soient en baisse, mais il ne peut y avoir aucune place pour l'autosatisfaction : ces eaux sont encore très risquées et la présence navale doit être maintenue", avertit toutefois le capitaine Pottengal Mukundan et directeur du BMI.


Au 30 septembre 2012, onze navires, avec 167 membres d'équipage en otage à leurs bords, étaient aux mains de présumés pirates somaliens.


Le rapport du BMI s'inquiète également de la violence des actes de piraterie qui ont lieu dans le Golfe de Guinée: la piraterie devient "de plus en plus dangereuse" avec 34 attaques répertoriées entre janvier et septembre 2012, contre 30 l'an dernier", s'alarme-t-il, indiquant qu'elle se déployait désormais au large du Togo.


Ces attaques sont "souvent violentes, planifiées et visent à voler des produits pétroliers raffinés qui peuvent être facilement vendus sur le marché". En outre, "pour brouiller les pistes quand le navire est détourné, les pirates endommagent l'équipement de communication et parfois même l'équipement de navigation", précise le rapport.


En Asie du sud-Est, la situation est également préoccupante au large de l'Indonésie, avec 51 signalements au cours des neuf premiers mois de 2012, contre un total 46 en 2011, ajoute le rapport.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction