Des vents à plus de 180 km/h sur le littoral méditerranéen !

Lundi 29 octobre 2012 à 08h21


Une profonde dépression s'est creusée ce week-end sur le golfe de Gênes. Elle a donné lieu à une tempête de mistral et de tramontane assez exceptionnelle, comme il ne s'en produit qu'une chaque année. Les rafales ont largement dépassé les 100 km/h sur l'ensemble des littoraux entre les Pyrénées-Orientales et la Corse. Seule une portion du littoral languedocien, ainsi que la côte d'Azur, ont été relativement épargnées, avec 60 à 80 km/h.

 

La tempête a été exceptionnelle sur les Bouches-du-Rhône, un record absolu a été battu à la station du bec de l'Aigle, sur les hauteurs de La Ciotat, avec une rafale mesurée à 183 km/h. Plus généralement, les bourrasques ont dépassé 130 km/h sur une grande partie du département, y compris en centre-ville de Marseille. Cela explique les gros dégâts dans le port, où un ferry a rompu ses amarres et menace de couler.

 

On a également relevé des pointes à 162 km/h au Cap-Béar (66), la tempête a ensuite concerné la Corse. Le vent a soufflé jusqu'à 188 km/h au Cap-Corse. Dans cette région, il ne s'agit toutefois pas d'un record, puisque l'on relève au moins une fois par an des rafales à plus de 200 km/h. Aujourd'hui, le retour au calme est rapide en Méditerranée, avant une forte dégradation pluvio-orageuse attendue mercredi.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction