Des pirates somaliens transférés aux Pays-Bas

Mercredi 7 novembre 2012 à 11h23


Quatre Somaliens sont arrivés mardi aux Pays-Bas, où ils seront jugés pour piraterie après avoir ouvert le feu sur la marine néerlandaise lors de leur arrestation en octobre au large des côtes somaliennes, a annoncé le ministère néerlandais de la Défense.


"Etant donné que des militaires néerlandais ont été la cible de tirs, le parquet a décidé de juger les quatre suspects aux Pays-Bas", a indiqué le ministère néerlandais de la Défense dans un communiqué. "Les suspects sont arrivés cette nuit à la base aérienne d'Eindhoven (sud)",a-t-il précisé.


Six pirates, dont deux avaient ensuite été relâchés car ils étaient mineurs d'âge, avaient été interpellés par la marine néerlandaise le 24 octobre à la suite d'un contrôle de routine sur un boutre (bateau de pêche) se trouvant à quelque 400 mètres des côtes somaliennes.


Le boutre ainsi que ses 21 membres d'équipage iraniens et pakistanais avaient été détournés par les pirates quelques semaines plus tôt.


Une équipe d'abordage de la marine néerlandaise a été la cible de tirs venus de la côte et du boutre lui-même alors qu'elle s'approchait du bateau de pêche, a expliqué le ministère.


Le boutre a pris feu après plusieurs échanges de tirs et les pirates ainsi que les membres d'équipage retenus se sont jetés à l'eau. Vingt-cinq personnes ont été secourues, dont les six pirates, alors qu'un membre d'équipage a été tué, selon la même source. Deux pirates et six membres d'équipage, blessés, ont été soignés à bord de la frégate néerlandaise Rotterdam.


Le capitaine du boutre a, de son côté, assuré que sur les 21 membres d'équipage d'origine, deux étaient portés disparus, selon le ministère néerlandais de la Défense.


Selon le Bureau maritime international (BMI), les actes de piraterie au large de la Somalie ont chuté cette année à leur plus bas niveau depuis 2009, particulièrement au troisième trimestre.


La communauté internationale a mis en place au moins trois forces pour lutter contre la piraterie au large de la Somalie : la force Ocean Shield de l'Otan, la force Atalante de l'Union européenne, et Combined Task Force 151, la structure mise en place par d'autres pays, notamment asiatiques.


Cinq pirates somaliens, les premiers jugés en Europe, avaient été condamnés le 17 juin 2010 à cinq ans de prison à Rotterdam pour avoir attaqué un cargo turc dans le golfe d'Aden le 2 janvier 2009. Les Pays-Bas sont dotés d'une loi de compétence universelle pour les crimes de piraterie.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction