Le Ponant : indemnisation de Somaliens acquittés

Mercredi 7 novembre 2012 à 18h21


Deux Somaliens, acquittés en juin par la justice française pour la prise d'otages sur le voilier Le Ponant, ont obtenu chacun 90.000 euros d'indemnisation au titre du "préjudice moral" subi au cours des quatre années passées en prison en France, a-t-on appris mardi auprès de leurs avocats.


Les deux avocats ont décidé de faire appel parce qu'ils "réclamaient 450.000 euros", a annoncé l'un d'eux, Me Augustin d'Olonne.


En attendant la décision d'appel sur les indemnités, qui pourrait prendre environ un an, les deux hommes toucheront à titre provisoire l'intégralité de la somme qui leur a été allouée.


Les deux acquittés, Abdulqader Guled Said, 32 ans, et Abdurahman Ali Samatar, 28 ans, avaient été remis en liberté après le verdict en juin. Ils vivent actuellement dans un foyer pour demandeurs d'asile en banlieue parisienne.


Le Ponant, luxueux voilier, avait été arraisonné le 4 avril 2008 à l'entrée du golfe d'Aden, et dérouté vers les côtes somaliennes. Plusieurs dizaines d'hommes s'étaient relayés à bord pour garder les 30 membres de l'équipage français du bateau, libérés sains et saufs une semaine plus tard, contre une rançon de 2,15 millions de dollars versée par l'armateur.


Quelques heures plus tard, six accusés étaient interpellés à terre par les forces spéciales françaises, dans un 4X4 où avaient été découvertes des armes et une partie de la rançon.


Le 14 juin, la cour d'assises de Paris avait condamné quatre des six accusés à des peines de prison allant de quatre à dix ans.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction