Portugal : les dockers poursuivent leur grève

Jeudi 8 novembre 2012 à 12h47


Les dockers des ports du grand Lisbonne et du centre du Portugal, en grève depuis deux mois pour protester contre une réforme de leur statut, ont annoncé mercredi qu'ils reconduisaient leur mouvement dont l'impact sur le secteur s'élèverait à plus d'un milliard d'euros.


Les syndicats de dockers des ports de Lisbonne, Setubal (sud), Aveiro et Figueira da Foz (centre), en grève depuis le 13 septembre dernier, ont décidé de reconduire leur mouvement jusqu'au 27 novembre, ont-ils annoncé à l'agence de presse Lusa.


Les opérateurs portuaires protestent depuis deux mois contre la réforme de leur régime de travail actuellement en discussion, qui permettrait selon le ministre portugais de l'Economie, Alvaro Santos Pereira, de baisser les coûts portuaires de 25 à 30%.


Les dockers en grève dénoncent une réforme qui, selon eux, "met fin à la sécurité de l'emploi et à des conditions dignes" de travail, et entendent paralyser totalement les ports lors de la grève générale contre l'austérité prévue le 14 novembre.


Avec un salaire brut mensuel évalué à 3.700 euros par les organisations patronales, le mouvement des dockers ne fait pas l'unanimité dans un pays où le salaire minimum n'atteint pas 500 euros.


Selon une estimation des entreprises de la filière citée par le quotidien économique Diario Economico, ce mouvement social aurait déjà coûté plus d'un milliard d'euros au secteur exportateur portugais, seul moteur d'une économie plongée dans la récession.


Mouvements de grève et manifestations se multiplient au Portugal depuis l'annonce de nouvelles mesures d'austérité pour l'an prochain.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction