Séoul revendique sa souveraineté sur des îlots

Lundi 12 novembre 2012 à 09h55


Une commission parlementaire sud-coréenne a quasiment triplé un budget spécial alloué à la promotion de la souveraineté de la Corée du Sud sur un chapelet d'îlots isolés en mer du Japon, revendiqués par Tokyo, ont indiqué lundi les autorités.


La commission des Affaires étrangères a donné vendredi son feu vert à une enveloppe de 6,2 milliards de wons (4,47 millions d'euros), contre 2,3 milliards de wons prévus initialement, a précisé un responsable du ministère des Affaires étrangères.


Ces fonds seront utilisés pour promouvoir la souveraineté de la Corée sur les îles Dokdo, selon l'appellation coréenne, que les Japonais appellent Takeshima.


Il s'agira principalement de faire paraître des publicités dans des publications à l'étranger, affirmant la souveraineté de la Corée du Sud, et de financer des recherches historiques pour soutenir la version de Séoul, face à celle de Tokyo.


Pour Séoul, Tokyo revendique ces îles en s'appuyant sur la période de colonisation, lorque le Japon occupait la Corée, de 1910 à 1945.


Cette rallonge financière est un geste "rare, allant au-delà des clivages politiques", a noté un membre du comité, Chung Moon-Hun.
Ces îlots sont situés à mi-chemin entre le Japon et la Corée du Sud.


La tension à leur sujet était montée d'un cran en août : le Japon avait très mal pris la visite sur ces îles du président sud-coréen Lee Myung-Bak et encore moins ses demandes d'excuses de l'empereur du Japon pour les atrocités commises par l'armée d'occupation japonaise.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction