Atlantique à la rame : Arrivée en décembre pour Hedrich

Mercredi 14 novembre 2012 à 16h39


Charles est à 900 milles de la Martinique. Dernière ligne droite. La pression de l'arrivée se fait sentir, rien n'est joué tant que Charles n'a pas posé pied à Terre.

Parti le 9 juillet 2012, Charles a quitté les côtes de Saint-Pierre-et-Miquelon en vue d'une double traversée Atlantique inédite. Il atteint le "Virage" des Canaries après 3 mois de rame le dimanche 30 septembre 2012. Charles est alors le 11e marin à réussir la traversée Ouest>Est. C'est la fin de l'Aller, il attaque le Retour Est>Ouest non-stop.

Lorsqu'il passe les Îles Cap Vert après 101 jours de mer Charles signe une route inédite à la Rame entre les Canaries et le Cap Vert. Direction les Antilles. Arrivée prévue en Martinique début décembre après plus de 5 mois de rame en solo.

Charles et son routeur Michel Meulnet restent concentrés, on est jamais à l'abri de surprises.


Lorsque le dessalinisateur électrique lâche, Charles sort celui de secours, manuel cette fois-ci. "Quand je ne rame pas je pompe." En 20 minutes Charles fait 1 litre d'eau douce, il en consomme environ 5 par jour. Puis Les Alysés se font désirer et des vents contraires s'invitent bloquant Charles.
Il est alors pris pendant trois jours sous une formation orageuse. Sans compter l'intoxication alimentaire qu'il vient d'essuyer. Maintenant bien remis il soupçonne la clé de 12 qui remplaçait sa petite cuillère cassée, son unique couvert.

 

LIRE AUSSI :
Charles Hedrich: seul à la rame, sous les alizés


Charles Hedrich : casse et astuces

Charles Hedrich : des projets plein la tête

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction