Maxi80 Prince de Bretagne prend de la hauteur

Jeudi 15 novembre 2012 à 17h13

Mots clés : ,


Après une mise à l'eau chargée en émotions, le 26 octobre devant le chantier Multiplast, le tout nouveau Maxi 80 Prince de Bretagne a rejoint la base des sous-marins de Lorient dans la foulée. Un convoyage discret, au ras de l'eau, car le nouveau prince des océans n'arborait pas encore son mât. Demain matin, vendredi, ce sera chose faite, le trimaran accueillera son espar et prendra alors de la hauteur.

 

Ces dernières semaines, l’équipe technique s’est affairée autour du bateau. Tout d’abord, il a fallu finaliser le mât et installer toute la partie gréement : pose des hooks, du rail et de tout l’accastillage. Puis, suite à une conversation avec un certain Thomas Coville, le safran central a été démonté pour modifier son profil et rajouter de la compensation. En parallèle, le team se penche actuellement sur la question de la bôme, un dossier complexe pour optimiser le système de coulisse et adapter le mécanisme à la main du skipper.
 La sellerie a été apposée et les détails de plan de pont finalisés.

« Nous avons également beaucoup travaillé sur « les ficelles », les bouts de monté et descente de foils et de dérives ainsi que sur l’installation des poulies, des renvois et autres taquets », explique Lionel. « Tout cela prend pas mal de temps ». Mais pas de précipitation, il n’y a pas d’échéance de course dans les prochains mois. Aucune urgence donc, si ce n’est l’envie, de plus en plus pressante, de faire filer les milles sous la coque de cette nouvelle bête de course.


 

Demain matin, à 9h00, les conditions météos seront clémentes et la grue sera à poste dans le port de Lorient pour l’opération mâtage. Une nouvelle étape dans le montage de ce puzzle hors norme.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction