Un film-hommage aux survivants du tsunami

Mardi 20 novembre 2012 à 07h39


26 décembre 2004. Un tremblement de terre d'une magnitude de 8,6 sur l'échelle de Richter est enregistré au large d'Aceh sur l'île de Sumatra, en Indonésie. Il est aussitôt suivi d'un raz-de-marée dévastateur, un tsunami gigantesque qui s'abat sur toutes les côtes des pays de l'Océan indien, dont la Thaïlande.


Les Alvarez Belon, une famille de touristes espagnols, passent alors leurs vacances de Noël à l'Hôtel Orchid Beach Resort à Khao Lak, Phuket. Lorsque la vague colossale déferle, Henry, Maria et leurs trois enfants se trouvent au bord de la piscine, à quelques mètres de la mer, parfaitement inconscients du danger...


Ce jour-là, le séisme et le tsunami font environ 230.000 morts dans treize pays du pourtour de l'océan Indien. Rien qu'en Thaïlande, on dénombre plus de 5.000 morts, 2.800 disparus et près de 1.500 orphelins. Dans l'enfer qui suit la catastrophe, la famille Alvarez Belon, elle, accomplit l'impossible: survivre et se retrouver.


Huit ans après le drame, le réalisateur espagnol Juan Antonio Bayona ("L'orphelinat") s'inspire de cette histoire vraie pour revenir sur la plus grande catastrophe naturelle et humanitaire du 21e siècle. Tourné en Espagne et en Thaïlande, son film "The Impossible" retrace l'arrivée et le choc du tsunami, les premières minutes et les premières heures des rescapés, leur lutte inégale face aux éléments et leur terrible odyssée dans une région dévastée et en deuil pour retrouver leurs proches.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction