Des navires mobilisés après l'avarie du Marion-Dufresne

Mardi 20 novembre 2012 à 10h45


Quatre navires sont mobilisés pour porter assistance au navire ravitailleur des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), le Marion-Dufresne, victime d'une avarie dans le sud de l'océan Indien, et rapatrier les passagers, a-t-on appris lundi auprès des TAAF.


Mercredi à l'aube, en arrivant en vue de sa première escale de cette tournée logistique dans les districts subantarctiques, le Marion-Dufresne a heurté un brisant au large de l'archipel Crozet, ouvrant une voie d'eau dans la coque.


Le navire a pu venir mouiller de l'autre côté de l'île, près de la base Alfred Faure. Les 97 passagers - essentiellement des scientifiques de l'institut Paul-Emile Victor (Ipev) venus pour les campagnes d'été - ainsi qu'une partie de 48 membres d'équipage ont été débarqués et accueillis avec les moyens du bord dans la base conçue pour une cinquantaine de personnes.


"Seul un équipage de conduite de 23 personnes demeure à bord du navire", a précisé le préfet Pascal Bolot, administrateur supérieur des TAAF. Une cellule de crise a été montée après l'accident avec les services de l'Etat compétents en matière maritime, le Cross, la préfecture, et la CMA-CGM, armateur du bateau.


"Au total, quatre navires seront impliqués dans les opérations décidées pour rapatrier les passagers ainsi que le Marion-Dufresne en sécurité", ont ajouté les TAAF.


Le navire câblier de France Télécom Marine "Léon Thevenin", qui était en escale au Cap (Afrique du Sud), a appareillé vendredi vers Crozet, où il "devrait arriver jeudi", a indiqué  le préfet Bolot. Il a pour mission de rapatrier le personnel de Crozet au Cap, d'où ils rentreront chez eux par avion.


Ce navire achemine également une équipe technique composée notamment de "plongeurs spécialisés dans les travaux sous-marins, qui réaliseront les investigations et l'évaluation de l'avarie et pourront, si nécessaire, effectuer des travaux de renforcement provisoires", a précisé le préfet.


Parallèlement, un second navire, le "Coral Sea Fos", a quitté l'île Maurice dans la nuit de vendredi à samedi avec du matériel de réparation. Ce navire, dont l'arrivée est attendue vendredi, assurera une présence de sécurité autour du Marion Dufresne et pourra éventuellement le remorquer pour gagner Durban (Afrique du Sud) où les réparations seront entreprises.


D'autre part, les TAAF auront recours à deux autres navires, la Curieuse (navire océanographique) et l'Osiris (patrouilleur de surveillance des pêches), pour acheminer le personnel indispensable à la poursuite des programmes des TAAF et de l'Ipev conduits sur les autres districts de Kerguelen et Amsterdam.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction