Pyongyang menace de bombarder une île

Jeudi 22 novembre 2012 à 10h48


La Corée du Nord a menacé ce jeudi de répéter son attaque à l'obus sur une île sud-coréenne proche de la frontière, qui avait fait quatre morts en 2010, alors que Séoul se prépare à marquer le deuxième anniversaire de ce bombardement.


La Corée du Sud va tenir vendredi plusieurs cérémonies sur Yeonpyeong, une île située en mer Jaune près de la frontière maritime entre les deux pays, et prévoit une série d'exercices militaires sur la zone.


"Les commémorations (...) sur l'île de Yeonpyeong mèneront à un deuxième désastre sur l'île de Yeonpyeong", a déclaré un porte-parole de l'armée nord-coréenne cité par l'agence officielle KCNA.


Le 23 novembre 2010, Pyongyang avait bombardé l'île, causant la mort de deux civils et deux soldats sud-coréens, un événement qui avait provoqué une brusque montée des tensions sur la péninsule coréenne et fait craindre le déclenchement d'un conflit.


Le Nord avait justifié ses actes en indiquant que des obus tirés par le Sud, lors d'exercices militaires, étaient tombés de l'autre côté de la ligne maritime tracée après la guerre de Corée (1950-1953) et faisant office de frontière.


Cette ligne -appelée la ligne de la limite du Nord et fixée par les Nations unies- n'est pas reconnue par Pyongyang.
Les manoeuvres de vendredi ne se feront pas à balles réelles, a tenu à souligner Séoul.


Depuis novembre 2010, la Corée du Sud a renforcé ses défenses sur ses îles proches de la frontière, dans cette zone.
Yeonpyeong, qui abrite 1.200 habitants civils, est située à 1,5 km de la ligne maritime. Elle compte désormais plus de soldats que de civils.


Séoul craint que le Nord cherche à provoquer une confrontation avant les élections présidentielles sud-coréennes, prévues le 19 décembre.

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction