Deep Arvor repousse les limites de l’observation des océans

Mardi 27 novembre 2012 à 07h50


Deep Arvor, un nouveau profileur mis au point par l'Ifremer, va repousser les limites de l'observation des océans en plongeant jusqu'à 3500 mètres de profondeur. Cette technologie répond au besoin de suivi des masses d’eau profondes qui jouent un rôle clé dans l’étude du changement climatique.

 

La technique consiste à immerger des mobiles (les flotteurs) dans les masses d’eau profonde et à les laisser dériver librement. La trajectoire du flotteur correspond alors à celle de la masse d’eau qui l’a porté. Régulièrement, cer dernier remonte en surface et transmet les données acquises par satellite.

 

Deep Arvor a été mis réalisé dans le cadre du projet Equipex NAOS (Novel Argo observing system), résultant d’un partenariat entre l’Ifremer, l’UPMC (co-porteur du projet), le CNRS, le PRES UEB (UBO/IUEM), le SHOM et deux entreprises privées (CLS et la PME NKE).
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction