Italie : des pirates somaliens condamnés

Samedi 1 décembre 2012 à 12h24


Huit Somaliens accusés d'avoir détourné un navire marchand italien en 2011 ont été condamnés vendredi à de lourdes peines de prison, 19 ans pour le chef présumé du groupe et 16 ans pour ses complices, a annoncé l'agence italienne Ansa.

 

Le parquet avait requis des peines de réclusion de 22 et 18 ans mais la cour d'assises de Rome n'a pas retenu la circonstance aggravante de terrorisme et a condamné les huit hommes pour tentative de séquestration à but d'extorsion et détention d'armes de guerre.

 

Les Somaliens étaient accusés d'avoir attaqué le 10 octobre 2011 le cargo Montecristo à 620 milles au large des côtes somaliennes.

 

"Nous sommes vivants par miracle", avait témoigné en mai, au cours d'une audience, Stefano Mariotti, un des membres d'équipage du cargo.

 

M. Mariotti et les 22 autres marins avaient réussi à éviter d'être pris en otage en s'enfermant dans un espace spécialement prévu à cet effet dans la salle des machines. Ils étaient aussi parvenus à entraver les tentatives des pirates de diriger le navire vers la Somalie.

 

L'équipage était resté confiné dans le compartiment de sécurité durant plus de 24 heures sans aucun contact avec l'extérieur, tandis que les pirates utilisaient des explosifs et des pieds de biche pour essayer de les déloger, allumant même des feux pour les contraindre à sortir de leur tanière.

 

Après une opération lancée dans le cadre du programme de l'Otan Ocean Shield de lutte contre la piraterie dans la Corne de l'Afrique, un commando de la Royal Navy avait pu monter à bord et arrêter sans effusion de sang les pirates.
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction