Sabotage en mer de Chine méridionale

Mercredi 5 décembre 2012 à 18h45


Le Vietnam a officiellement protesté auprès de Pékin après un nouvel incident dans des eaux contestées de mer de Chine méridionale lors duquel des bateaux de pêche chinois auraient coupé les câbles d'exploration d'un navire du groupe d'hydrocarbures public PetroVietnam.


Cet incident «a violé la souveraineté du Vietnam», a déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Luong Thanh Nghi, indiquant qu'une plainte formelle avait été déposée auprès des diplomates chinois à Hanoï.


Pékin doit «arrêter immédiatement cette action répréhensible et ne doit pas permettre à des actes similaires de se reproduire».
Le navire de recherches géologiques Binh Minh-2 opérait vendredi dans les eaux territoriales du Vietnam lorsqu'il a été abordé par une flotte de bateaux de pêche chinois, selon le quotidien officiel anglophone Vietnam News.


Les bateaux chinois «ont poursuivi le Binh Minh-2 puis coupé ses câbles sismiques», a déclaré Pham Viet Dung, un responsable de PetroVietnam, cité par le journal.


Les deux pays communistes se disputent la souveraineté des archipels des Spratleys et des Paracels, supposés riches en hydrocarbures et objet de plusieurs incidents récents. Hanoï mène régulièrement des activités d'exploration dans les eaux territoriales qu'elle revendique.


L'incident a fait suite à l'extension la semaine dernière par la Chine des droits de sa police à arraisonner et expulser des navires se trouvant en mer de Chine méridionale.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction