Deux navires chinois dans des eaux disputées

Mercredi 12 décembre 2012 à 18h28


Deux navires gouvernementaux chinois sont entrés mardi dans les eaux territoriales d'îles administrées par le Japon en mer de Chine orientale, ont annoncé les garde-côtes nippons à quelques  jours des élections législatives japonaises.


Ces bateaux de surveillance maritime ont pénétré dans la zone de 12 miles nautiques (22 km) entourant Kubashima, l'une des îles de la chaîne des Senkaku revendiquées avec force par Pékin sous le nom de Diaoyu.


Des navires officiels chinois croisent depuis près de trois mois dans les eaux territoriales ou les environs de ces îles situées à quelque 200 km à l'est des côtes de Taïwan, qui les revendique également, et à 400 km à l'ouest de l'île d'Okinawa (sud du Japon).


Le différend territorial autour de cet archipel inhabité, dont les fonds marins environnants pourraient renfermer des hydrocarbures, s'est envenimé en septembre après la nationalisation d'une partie de ces îles par le Japon.


Les représailles ont été immédiates: les ventes d'automobiles japonaises en Chine ont plongé dans les semaines suivantes, s'effondrant de 59,4% en octobre par rapport à celles d'octobre 2011. L'ampleur de la chute s'est toutefois apaisée depuis, à 36,1% en novembre par rapport à l'an passé, d'après l'Association chinoise des constructeurs automobiles.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction