Pays-Bas : échec du sauvetage de "Jonas "

Lundi 17 décembre 2012 à 15h40


Une baleine à bosse de 12 mètres, baptisée "Jonas", échouée sur une île des Pays-Bas, est finalement morte, ont annoncé dimanche les autorités, mettant un terme à une saga de quatre jours au cours de laquelle des sauveteurs ont tenté de la remettre à l'eau.


"Nous avons (...) eu confirmation d'un spécialiste des baleines nommé par le gouvernement que la baleine à bosse était morte", a annoncé la municipalité de l'île de Texel, dans la province de Frise (nord-ouest).


"L'animal sera retiré aussi tôt que possible (...) du banc de sable" où il s'était échoué, a-t-elle précisé dans un communiqué sur son site internet.


L'événement, qui a mobilisé les défenseurs des animaux néerlandais, passionné la presse néerlandaise et ému le pays, a débuté mercredi, lorsque la baleine a été trouvée épuisée sur un banc de sable au sud de Texel, à une centaine de kilomètres au nord d'Amesterdam.


Dans un premier temps, l'animal s'est déséchoué de lui-même à marée haute mais a semblé désorienté et s'est à nouveau échoué peu de temps après, selon l'association de protection de la nature Ecomare.


Les sauveteurs ont essayé en vain à plusieurs reprises de tirer le cétacé vers des eaux plus profondes. La dernière tentative, jeudi dans la soirée, s'est soldée par un échec après qu'un filet placé autour de lui s'est rompu.


L'opération a de plus été compliquée par le fait que la baleine était "échouée dans une zone dangereuse appelée le Razende Bol (boule enragée) avec des courants puissants et des vents forts", selon Ecomare.


Tout espoir de la sauver a alors été abandonné, et des vétérinaires lui ont injecté vendredi une dose massive de tranquillisants pour l'euthanasier.


Mais des images de la télévision nationale montrant samedi le mammifère marin tentant de se dégager ont provoqué l'indignation des défenseurs des animaux, dont l'association Sea Sheperd et un parti néerlandais dédié à leur cause: pour eux, tout n'a pas été tenté pour sauver "Jonas".


"Ceux qui la voulaient morte ont gagné", a déclaré sur la chaîne nationale NOS Lenie t'Hart, qui dirige Zeehondencreche, un centre qui recueille les animaux marins. "Nous aurions pu la sauver dès le premier jour s'il y avait eu une communication appropriée entre les personnes sur le terrain et les scientifiques", a-t-elle jugé.


Après cet épisode, Marianne Thieme, chef du parti des animaux (PvdD), veut proposer au gouvernement de créer une "plateforme pour éviter cela à l'avenir", car "avec le changement climatique", de telles situations vont être de plus en plus fréquentes, a-t-elle estimé auprès de l'agence de presse néerlandaise ANP.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction